Left Right
scrollTop top

La FIFA ne veut pas d’une Super League européenne: chaque joueur participant sera privé de Coupe du monde


© Isopix

Alors que les plus puissants clubs européens tentent de s’entendre pour mettre sur pied une Super League fermée, la FIFA et l’UEFA veulent tuer l’initiative dans l’œuf. Si des joueurs prennent part à ce type de compétition, ils ne pourront pas participer à la Coupe du Monde.

Depuis quelques années, des rumeurs insistantes font état de discussions entre les plus grands clubs européens pour établir une toute nouvelle compétition. Baptisée Superleague, elle ne serait ouverte qu’aux clubs les plus puissants, sans système de relégation et d’acension. Objectif numéro un: permettre à ces grands clubs d’encore accroître leur richesse.

Une initiative qui n’est pas du tout au goût des instances internationales. Ce jeudi, la FIFA s’est associée aux six confédérations continentales (UEFA, CONCACAF, CONMEBOL, CAF, AFC et OFC) pour émettre ses griefs à l’encontre du projet.

‘Tout club ou joueur impliqué dans une telle compétition ne serait par conséquent pas autorisé à participer à une compétition organisée par la FIFA ou leur confédération respective’, ont indiqué les associations dans une déclaration commune.

Cette menace d’interdiction concerne donc la Coupe du Monde, l’Euro, la CAN ou encore la Copa America.

Refonte de la Ligue des Champions

L’UEFA est en train de préparer un changement de format de la Ligue des Champions. Le projet de Super League est perçu comme une pression des plus grands clubs pour que cette nouvelle formule renforce encore leur emprise sur la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA a qualifié les clubs intéressés par un projet de Super League d’‘égocentriques et d’égoïstes’.

En pourparlers avec les clubs, l’UEFA doit prochainement présenter la version finale de la nouvelle mouture de la Ligue des Champions. Elle devrait entrer en vigueur dès 2024.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…