Grosse saisie pour les gros bonnets: des soutiens-gorge rembourrés de drogue en Australie

Grosse saisie pour les gros bonnets: des soutiens-gorge rembourrés de drogue en Australie

Les soutiens-gorge rembourrés, ce n’est pas juste un coup de bluff pour les yeux. Les trafiquants de drogue les aiment bien aussi, et pas seulement quand ils sont portés par les demoiselles. La police fédérale australienne a eu affaire à l’une des plus grosses saisies de drogue de son histoire, ce lundi 15 février. Plus de 800 millions d’euros de méthamphétamine liquide (aussi connue comme “crystal meth”) étaient cachés dans des cargaisons de soutiens-gorge et des stocks de fournitures artistiques. La drogue se trouvait notamment dans le silicone des sous-vêtements. L’imagination des trafiquants ne connait vraiment pas de limite!

“Ceci est la plus importante saisie de méthamphétamine liquide de l’histoire de l’Australie et l’une des plus importantes saisies de drogue de notre pays”, a déclaré le ministre de la Justice, Michael Keenan, aux journalistes de Sydney.

Au total, les autorités ont saisi 720 litres de la drogue liquide: 190 litres étaient cachés dans des soutiens-gorge trouvés dans un conteneur venant de Hong Kong et 530 litres dans différents stocks de fournitures artistiques à Sydney.

Les autorités australiennes ont arrêté quatre ressortissants chinois originaires de Hong Kong et impliqués dans l’importation et la fabrication de la drogue. “C’est un très bon jour pour la police australienne et un très mauvais jour pour les criminels organisés qui ciblaient le marché de la drogue australien”, a ajouté Keenan.

Les Australiens sont parmi les plus gros consommateurs de méthamphétamine du monde. En mars 2015, la police criminelle australienne déclarait que 1,3 millions d’Australiens avaient déjà testé la crystal meth ou le speed.

EPA

Un marché lucratif

L’Australie est un marché intéressant pour les trafiquants qui arrivent à vendre leur gramme de meth à 450 euros en Australie, alors qu’ils n’en tirent que 70 euros en Chine. En cause: la pureté de la drogue dans sa forme liquide, une grosse demande et le succès relatif de la police pour intercepter les marchandises illicites.

Quant à la Chine, c’est un des plus grands fabricants de composants chimiques destinés aux drogues licites et illicites, selon l’unité des Nations Unies contre la Drogue et le Crime. En 2014, la Commission de contrôle des narcotiques chinoise rapportait aussi 14 millions de dépendants à la drogue en Chine.

Sources: The Guardian, Vice News

Articles sponsorisés