Left Right
scrollTop top

Grâce à un nouveau satellite, SpaceX se lance dans la publicité spatiale


© De satelliet zal in een baan om de aarde worden gebracht via de Falcon 9. (Joe Marino/UPI/Shutterstock, Paul Hennessy/SOPA)

SpaceX va se lancer dans un tout nouveau projet: la publicité spatiale. Toute personne qui voudra afficher un message via ce satellite pourra le faire. A condition d’y mettre le prix, bien entendu.

Après le tourisme spatial et le cinéma spatial, place à la publicité spatiale. SpaceX vient de s’associer à la start-up canadienne Geometric Energy Corporation (GEC) pour concevoir ce qui deviendra le premier panneau d’affichage numérique en orbite. C’est le PDG de la société basée à Calgary (Alberta) qui l’a annoncé lui-même auprès de Business Insider.

Concrètement, les deux sociétés vont développer un satellite, appelé CubeSat, muni d’une perche à selfie et d’un écran, où pourront être diffusés des messages. Le stick filmera l’écran et diffusera les images en direct sur YouTube ou Twitch, pour que tous les terriens puissent les visionner. Le satellite sera embarqué sur la fusée Falcon 9, qui le mettra en orbite avant de se diriger vers la Lune.

Paiement en crypto

L’écran du satellite sera divisé en pixels. Pour avoir le privilège d’afficher sa publicité sur l’un d’eux, il faudra payer via un système qui paraît pour l’instant assez sophistiqué. Il faudra acheter des jetons, qui se déclineront en cinq types:

  • Beta pour la coordonnée X
  • Rhoe pour la coordonné Y
  • Gamma pour la luminosité
  • Kappa pour la couleur
  • XI pour le temps durant lequel votre publicité sera affichée

Pour acheter ces différents jetons, les intéressés pourront utiliser de la cryptomonnaie. Business Insider indique qu’il sera notamment possible de payer avec Ethereum. Les responsables du projet ont également l’intention de proposer d’acheter des jetons avec Dogecoin, la cryptomonnaie tant vantée par Elon Musk.

Pour l’instant, on ne sait pas combien coûteront ces jetons. Impossible donc de donner le prix de ces premières publicités spatiales. Au vu des coûts de conception et d’installation du satellite, on peut s’attendre à ce que ça ne soit pas donné.

De la pub pour des entreprises, mais pas que

Samuel Reid, cofondateur et PDG de GEC, a insisté sur le fait que CubeStat n’était pas destiné qu’aux entreprises. Absolument tout le monde pourra acheter de l’espace publicitaire de son satellite. Il songe notamment à des artistes qui voudraient afficher leurs œuvres de manière originale.

« J’essaie de réaliser quelque chose qui puisse démocratiser l’accès à l’espace et permettre une participation décentralisée. Espérons que les gens ne gaspillent pas d’argent pour quelque chose d’inapproprié, d’insultant ou d’offensant », a-t-il expliqué.

M. Reid a précisé que son entreprise et lui tentaient de proposer leur projet à SpaceX depuis 2018. Au départ, ils n’ont pas reçu une grande considération, Elon Musk et son équipe ne les prenant pas au sérieux. La donne a changé le jour où le patron de GEC a eu l’occasion de venir donner cours aux enfants du PDG de Tesla, au sein de l’école fondée par Musk, appelée Ad Astra.

Depuis, des responsables de SpaceX – mais pas (encore ?) Elon Musk – se sont mis à table avec M. Reid pour discuter de cette idée de publicité spatiale, d’après les dires de ce derniers.

Notons que SpaceX n’a pas encore confirmé officiellement l’existence et le lancement futur de ce projet.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…