François Bellot pousse une gueulante et envoie une lettre à la SNCB et Infrabel pour les recadrer

François Bellot pousse une gueulante et envoie une lettre à la SNCB et Infrabel pour les recadrer

Le ministre de la Mobilité François Bellot (MR) a décidé de passer à la vitesse supérieure. Il a envoyé une lettre écrite à la SNCB et Infrabel, ce qui est très rare. Il exige que des conseils d’administration et des comités de direction communs soient mis en place. Parce que ce sont les voyageurs qui payent pour leur géguerre et cela doit suffire.

Il n’y a pas que les voyageurs qui en ont raz-le-bol des retards quotidiens des trains. Le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR) a envoyé une lettre formelle à tous les administrateurs de la SNCB et d’Infrabel. Ils doivent trouver une solution pour régler les problèmes de ponctualité.

C’est pourtant très rare que le ministre sorte son stylo pour rappeler à l’ordre par courrier. Selon les informations du Soir et de la RTBF, Bellot reconnaît d’abord que le service sur le rail se détériore et que ce sont toujours les voyageurs qui en font les frais. Il écrit: « Alors que les deux sociétés SNCB et Infrabel affirment vouloir mettre le voyageur au cœur des réflexions, je ne peux que regretter qu’un certain nombre de dossiers illustrent souvent que ce même voyageur fait les frais d’un manque de coordination entre les services des deux sociétés ».

La solution? Un terrain d’entente entre les deux

Comme solution, il leur demande de créer des conseils d’administration et des comités de direction communs. Une meilleure coordination entre la SNCB et le gestionnaire du rail Infrabel serait un bon début pour mettre fin aux problèmes de ponctualité. Bellot explique qu’il y a des causes externes aux retards (des personnes qui se baladent sur les voies, des suicides, les attentats…). Mais pour lui, « les causes internes [ndlr: à la SNCB et à Infrabel] sont encore plus nombreuses ». Il demande aussi qu’un manager spécial soit nommé pour trouver des solutions sur chaque « ligne à problèmes ».

La nouvelle année approche, espérons que la SNCB prenne ces mesures comme bonnes résolutions pour 2017…

epa

Articles sponsorisés