En un épisode, South Park tape (avec brio) sur Harvey Weinstein, Mark Zuckerberg et Netflix

En un épisode, South Park tape (avec brio) sur Harvey Weinstein, Mark Zuckerberg et Netflix

Comme toutes les saisons de South Park, la 21ème de la série colle parfaitement à l’actualité. Depuis le début de la saison, on a eu droit à un épisode sur la Corée du Nord et un autre sur les manifestations de Charlottesville. Pour le quatrième épisode, Trey Parker et Matt Stone se sont attaqués aux fakes news sur Facebook et le scandale d’harcèlements sexuels de Harvey Weinstein. Avec toujours autant d’humour. 

Si tu cherches une série qui tourne l’actualité au ridicule avec brio, tu peux compter sur South Park. La 21ème saison ne fait pour le moment que 4 épisodes mais Trey Parker et Matt Stone, les créateurs de Cartman et compagnie, ont déjà tapé sur pas mal de sujets d’actu. Ils ont commencé par les manifestations d’extrême droite à Charlottesville, ont enchainé avec le conflit entre les USA et la Corée du Nord et s’attaquent désormais avec un gros morceaux: les fake news et Facebook.

Zuckerberg prend cher

Ce quatrième épisode est basé sur le fait d’actualité concernant Facebook qui a vendu sans le savoir des espaces publicitaires à de faux comptes russes, propageant ainsi de fausses informations. South Park en profite également pour tacler Netflix qui multiplie les séries sur les super héros. Trey Parker et Matt Stone en profitent également pour adresser une petite pique à Harvey Weinstein, accusé d’harcèlement sexuel.

Dans cet épisode, Cartman et ses potes forment un groupe de super-héros et demandent à Netflix de réaliser une série sur eux. Mais Butters, alias Professeur Chaos, tente de leur mettre des bâtons dans les roues en propageant des mensonges sur la bande à Cartman. Comment? Et bien en profitant des espaces de pub sur Facebook pour publier de fausses informations. Alors, les parents des enfants convoquent Mark Zuckerberg pour savoir comme le Professeur Chaos a pu avoir l’autorisation de diffuser de telles infos. “C’est simple, il m’a payé 17,23 dollars” répond Zuckerberg avec une voix de robot. Bim.

Grosse critique envers Facebook

En fait, Trey Park et Matt Stone ne se sont pas contentés de tacler Mark Zuckerberg. Ils critiquent en fait la place qu’a pris Facebook dans la vie des gens. En effet, à la fin de l’épisode un policier demande aux parents pourquoi ils ont laissé Zuckerberg venir à South Park.

Ce même policier déclare: “Vous auriez tous dû réfléchir un peu plus avant de le laisser entrer dans vos vies.” Autrement dit, les gens n’auraient jamais du commencer à utiliser Facebook, ils auraient évité tellement de problèmes. C’est un thème qui a été traité à de multiples reprises par South Park montrant souvent le ridicule des gens qui s’affichent sur le réseau et comment ils sont soucieux de leur image.

Articles sponsorisés