En Afrique du Sud, les filles bénéficient d’une bourse d’études… À condition d’être vierges !

En Afrique du Sud, les filles bénéficient d’une bourse d’études… À condition d’être vierges !

Alors que Nelson Mandela a lutté toute sa vie contre l’apartheid en Afrique du Sud, une inégalité d’un genre nouveau fait aujourd’hui parler d’elle dans ce pays. ” La bourse des vierges ” a été introduite dans le nord du pays… Et on peut l’imaginer, elle fait polémique. 

Cela fait une semaine que cette fameuse bourse a été introduite dans le nord-est du pays, dans la province de KwaZulu-natal. La bourse des vierges est, comme son nom l’indique, uniquement réservée aux filles encore vierges. Le maire d’Uthukela l’explique de cette manière : “ Pour nous, c’est une manière de vous remercier pour votre pureté et vous pouvez continuer à vous protéger les trois prochaines années, jusqu’à l’obtention de votre diplôme ou de votre certificat d’études ”. Mais les jeunes filles ne peuvent pas profiter si facilement de cette bourse. Elles devront fournir un certificat prouvant leur virginité si elles veulent encore en profiter à la rentrée prochaine…

Une bourse sexiste et dégradante

Un rapport d’Amnesty International de 2014 déplore le manque d’information par rapport à la sexualité en Afrique du Sud. Une bonne éducation sexuelle permettrait aux jeunes filles de mieux se rendre compte des risques liés à la grossesse et à la transmission de maladies sexuellement transmissibles. Voilà donc toute l’importance des cours sur la sexualité qui nous ont toujours un peu gênés, on peut bien l’avouer maintenant…

À défaut d’une éducation sur la sexualité, cette bourse serait-elle une solution ? Destinée uniquement aux jeunes filles, elle leur permettrait de rester pures et dignes et de se concentrer totalement sur leurs études. Cependant, aller au cours reste un droit et il semble tout à fait scandaleux de privilégier les filles encore vierges. Il ne devrait pas y avoir de lien entre le droit à l’apprentissage et la liberté sexuelle.

Une atteinte au droit à l’éducation

Ceux qui sont en faveur de cette bourse prônent la ” préservation de la tradition ” alors que les autres y voient une ” pratique sexiste et intrusive “. Pour l’organisation féministe sud-africaine Powa (People Opposing Women Abuse), cette initiative est sexiste, honteuse et intolérable. Selon elle, c’est même une violation du droit à l’éducation des jeunes filles et à leur dignité.

Cette bourse des vierges fait donc polémique en ce moment. L’avenir nous dira si oui ou non les jeunes filles devront vraiment se soumettre à un test de virginité à chaque début de trimestre et à chaque retour de vacances. Et vous ? Imagineriez-vous passer un test de virginité à chaque visite médicale ?

Sources : Konbini, Amnesty International

Articles sponsorisés