Left Right
scrollTop top

En 30 ans, le réchauffement climatique a provoqué le déplacement…de l’axe de la Terre


© Isopix

Selon une récente étude, la fonte massive des glaciers suite au réchauffement de la planète a entraîné des déplacements importants de l’axe de rotation de la Terre depuis les années 1990. Le fait que nous pompons les eaux souterraines à grande échelle y contribue également. Cela montre une fois de plus l’impact profond que les humains ont sur leur environnement.

L’axe de la Terre est l’axe autour duquel notre planète tourne chaque jour et qui passe par son centre de gravité. Les points par lesquels passe cet axe sur la surface de la Terre sont appelés les pôles nord et sud géographiques. Pour rappel, les pôles magnétiques ne se situent pas exactement aux mêmes endroits ; ils n’ont aucun lien direct avec l’axe terrestre.

Les pôles géographiques de notre planète ne sont pas constants. Les changements dans la façon dont la masse de la Terre est répartie entraînent un déplacement de l’axe, et donc des pôles.

17 fois plus rapide

Dans le passé, seuls des facteurs naturels – les courants marins par exemple – contribuaient à modifier la position des pôles. Mais les nouvelles recherches montrent que, depuis les années 1990, la perte de centaines de milliards de tonnes de glace par an vers les océans, en raison de la crise climatique, a entraîné le déplacement des pôles dans de nouvelles directions.

Les scientifiques ont constaté que la direction de la dérive polaire s’est déplacée du sud vers l’est en 1995 et que la vitesse moyenne de cette dérive était 17 fois plus rapide entre 1995 et 2020 qu’entre 1981 et 1995.

‘La diminution accélérée des eaux terrestres due à la fonte des glaces est la principale cause du déplacement rapide des pôles après les années 1990’, a conclu l’équipe de scientifiques dirigée par Shanshan Deng, de l’Institute of Geographic Sciences and Natural Resources Research de l’Académie chinoise des sciences.

Les données du satellite GRACE (Gravity Recovery and Climate Experiment), lancé en 2002, avaient déjà été utilisées pour établir un lien entre la fonte des glaces et les déplacements du pôle en 2005 et 2012. Mais les recherches menées par Shanshan Deng sont révolutionnaires dans la mesure où elles étendent le lien entre la fonte des glaces et la dérive polaire à une période antérieure au lancement du satellite. Cela montre que les activités humaines ont déplacé les pôles depuis les années 1990, soit depuis près de trois décennies.

18.000.000.000.000.000 litres d’eau pompés

L’étude, publiée dans la revue Geophysical Research Letters, montre que les pertes glaciaires sont responsables de la majeure partie du déplacement, mais également qu’il est probable que le pompage des eaux souterraines a également contribué aux mouvements.

En effet, une fois qu’elles sont pompées pour la consommation courante ou l’agriculture, les eaux souterraines jusque-là stockées sous terre finissent par s’écouler vers la mer, redistribuant le poids sur la planète. Au cours des 50 dernières années, l’humanité a puisé 18 billions de tonnes (18.000.000.000.000.000 litres) d’eau des réserves souterraines profondes sans les remplacer.

Le mouvement de l’axe de la Terre n’est actuellement pas assez important pour affecter la vie quotidienne. Il pourrait changer la durée d’un jour, mais seulement de quelques millisecondes. Cela montre toutefois à quel point l’impact des humains sur la planète est réel et profond.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…