Elon Musk se prépare à envoyer 60 nouveaux satellites en orbite pour offrir une connexion internet à toute la planète

Elon Musk se prépare à envoyer 60 nouveaux satellites en orbite pour offrir une connexion internet à toute la planète

Elon Musk continue sa grande opération de la conquête de l’espace. La lune et Mars, ce sera pour plus tard. Dans un premier temps, lui et son entreprise SpaceX vont envoyer une nouvelle salve de satellites en orbite autour de la Terre. Le but? Offrir une connexion internet à tout le monde, même les zones les plus isolées. 

SpaceX et Elon Musk se préparent pour une nouvelle mission. L’objectif? Envoyer 60 satellites Starlink en orbite autour de la Terre avant la fin de la semaine, 6 mois après la dernière opération du genre. Ils seront déployés grâce à la fusée Falcon 9, le bijou de l’entreprise de SpaceX, dont les étages sont capables de revenir sur Terre de façon complètement autonome pour être réutilisés.

Le début de la mission est imminente. Selon Elon Musk, “le lancement est pour l’instant prévu pour mercredi”. Mais il se peut que tout se fasse mardi “si la mise à feu statique est prête lundi”. Une chose est sûre: une nouvelle fusée humaine pénètrera dans l’espace cette semaine.

Internet pour tous

Avec cette nouvelle opération, Elon Musk et SpaceX espèrent bien pouvoir offrir une connexion internet au monde entier. Grâce à ces 60 satellites, toutes les régions du globe, même les plus isolées, devraient pouvoir y avoir accès. Mais tiens-toi bien: ces 60 satellites ne représentent qu’une première étape d’un plan gigantesque et ambitieux.

À terme, SpaceX ambitionne de placer pas moins de 11.000 petits satellites en orbite autour de la Terre. Tous à basse altitude pour assurer une bonne connexion à tous les Terriens. Elon Musk espère atteindre cet objectif durant la prochaine décennie.

Ne t’excite pas trop vite

Ok, si Musk espère “offrir” une connexion internet à tout le monde, cela ne se fera pas du jour au lendemain. En fait, les 60 premiers satellites Starlink n’auront aucun effet immédiat, comme l’explique le fantasque Elon Musk: “Il faudrait six lancements de 60 satellites pour une couverture mineure et douze de plus pour qu’elle soit modérée.”

En fait, on estime qu’il faudrait 1.080 satellites pour que le connexion internet proposée soit un minimum pratique. C’est bien plus qu’estimé auparavant où l’on pensait que 800 ou 900 appareils seraient suffisants. Mais alors ça veut dire que ces 60 satellites Starlink tourneront autour de la Terre pour rien jusqu’à ce que leurs petits frères les rejoignent? Non, ils ne seront pas inutiles.

La directrice de l’exploitation de SpaceX, Gwynne Shotwell explique tout pour le média SpaceNews: “Ce premier lot de satellites nous permettra de tester notre schéma de déploiement et de travailler sur notre réseau. Le nombre de lancements Starlink prévus cette année dépendra aussi de ce lot.” En d’autres termes, le lancement de ces premiers satellites est tout simplement capitale. Si ça se passe mal, tout le projet Starlink d’Elon Musk sera remis en cause.

Articles sponsorisés