“Donnez l’argent au zoo de Harambe”: voilà le message des parents dont l’enfant est tombé dans la cage du gorille abattu

“Donnez l’argent au zoo de Harambe”:  voilà le message des parents dont l’enfant est  tombé dans la cage du gorille abattu

Tout le monde ou presque les critique depuis le drame du week-end dernier. Pourtant, les parents du gamin de 4 ans tombé dans la cage du gorille Harambe ne veulent pas de l’argent que leurs rares défenseurs leur proposent. Ils préfèrent que celui-ci revienne au zoo de Cincinnati, qui a été contraint d’abattre le primate pour la sécurité de l’enfant. De quoi peut-être calmer le jeu, alors qu’une pétition réclamant qu’on leur retire la garde de leur enfant a été signée par 300.000 personnes…

“Certains nous ont offert de l’argent, mais nous ne pouvons et ne pourrons en accepter. Si quelqu’un souhaite faire un don, nous lui conseillons de le faire au zoo de Cincinnati pour Harambe”: voilà ce que les parents ont déclaré auprès de la chaîne WLWT.

Pas d’interview

La famille aurait pu se taire et prendre cet argent. Elle préfère que celui-ci serve au zoo de Cincinnati, dont les employés ont abattu Harambe pour la sécurité de leur fils, tombé dans l’enclos du primate.

Ils remercient d’ailleurs une nouvelle fois le zoo d’avoir pris cette responsabilité: “Nous savons que c’était une décision difficile pour eux, qu’ils sont en deuil pour la perte de leur gorille”. Dieu a aussi le droit à quelques remerciements.

Ils se disent aussi touchés par les “marques de soutien” les concernant, tout en faisant savoir qu’ils n’ont pas l’intention de donner d’interview à la presse.

Critiqués de tous les côtés

Il faut dire que les jours qui ont suivi ce drame ont été difficiles pour eux. En plus d’avoir traversé une épreuve horrible sur le plan émotionnel (voir son gosse de 4 ans à côté d’un gorille de 180 kg, c’est un peu flippant…), ils ont dû encaisser les critiques sur Internet.

Entre deux insultes, ils sont vus comme des parents inconscients, coupables d’avoir provoqué la mort du primate en ne surveillant pas l’enfant. Une pétition en ligne demandant aux services sociaux de les priver de la garde de leur enfant a recueilli plus de 300.000 signatures. Leur nom de famille a aussi été balancé et la mère a été contrainte de fermer son compte Facebook face au flot d’insultes la visant.

En appelant leurs rares soutiens à faire des dons pour Harambe, peut-être vont-ils réussir à calmer la colère de leurs détracteurs…

Source: WLWT

Articles sponsorisés