Donald Trump a bien demandé au président ukrainien d’enquêter sur la famille Biden

EPA

Alors qu’il fait face à une procédure de destitution lancée par les démocrates, Donald Trump a une autre épine dans le pied. Une note publiée par la Maison Blanche prouve bien qu’il avait demandé au président ukrainien d’enquêter sur la famille Biden.

Donald Trump s’est fait prendre à son propre jeu. Actuellement visé par une procédure de destitution, il a autorisé la publication d’un compte-rendu d’une conversation téléphonique qu’il avait eu avec le président ukrainien. Trump estimait que cette conversation avait été “parfaite” et il estimait que cette note l’avantagerait. Il n’en est rien.

On se retrouve donc avec un document de 5 pages où l’on peut suivre la conversation entre les deux chefs d’état. On y découvre donc que le président américain a bel et bien demandé à Volodymyr Zelensky de se pencher sur Hunter Biden, le fils de l’ancien vice-président Joe Biden. On rappelle que Joe Biden est actuellement dans la course pour devenir le candidat démocrate qui affrontera Trump aux prochaines présidentielles.

“Cela serait formidable si vous pouviez vous pencher dessus”

Lors de cette conversation, Donald Trump a multiplié les demandes et les faveurs à son homologue ukrainien. Dès le début de l’échange, il aborde le sujet de l’ingérence russe lors des présidentielles de 2016: “L’Ukraine en sait beaucoup sur le sujet”. Etrange. Ensuite, il évoque un certain serveur informatique qui peut renvoyer à deux choses: le piratage du site du parti démocrate de 2016 ou le serveur privé utilisé par Hillary Clinton.

“Le serveur, ils disent que l’Ukraine l’a” déclare Trump avant d’ajouter “J’aimerais que vous alliez au fond des choses (…). Tout ce que vous pouvez faire, il est très important que vous le fassiez si possible”. C’est ensuite qu’il aborde la question de la famille Biden. Le fils de Joe Biden, Hunter, est membre du conseil d’administration d’une entreprise gazière ukrainienne.

“On parle beaucoup du fils de Biden et du fait que Biden ait arrêté l’enquête et beaucoup de gens veulent en savoir plus sur le sujet, donc cela serait formidable si vous pouviez vous pencher dessus”, glisse ainsi Trump en référence au limogeage d’un procureur ukrainien, obtenu à la suite de pressions européennes et américaines.

Une aubaine pour les démocrates

En pleine procédure de destitution, les démocrates ne pouvaient pas rêver mieux puisque ce document renforce leur légitimité dans cette démarche. Adam Schiff, le président démocrate de la commission du renseignement de la Chambre des représentants juge ce compte rendu “encore plus accablant que ce que j’avais ou que ce que beaucoup d’autres avaient imaginé.” Il estime même que cette conversation est caractéristique d’un “chantage mafieux classique”.

Même dans le clan républicain, on commence à se poser des questions, comme Mitt Rommey qui estime tout ça “troublant”. Mais pour Trump, on est une nouvelle fois dans la chasse aux sorcières, comme lors de l’enquête russe et qualifie cette procédure de destitution de blague. Il a ensuite répliqué en jouant la carte de la transparence, la transparence concernant Joe Biden et son fils, pas lui évidemment. La transparence sur les millions de dollars qui ont été rapidement et facilement sortis d’Ukraine et de Chine lorsqu’il était vice-président” mais aussi sur les démocrates qui seraient allés en Ukraine pour, selon Trump, “contraindre le nouveau président Volodymyr Zelensky de faire des choses, en utilisant des menaces.” Tu sais quoi? Vu toutes ces affaires, la prochaine campagne présidentielles risque d’être vraiment explosive et ce ne sera pas si facile pour Donald Trump.

Articles sponsorisés