Left Right
scrollTop top

Des scientifiques américains ont mis au point le tout premier plastique biodégradable ET compostable


© (Adam Lau/Berkeley Engineering/ UC Berkeley)

Des scientifiques américains ont mis au point une nouvelle méthode pour rendre le plastique biodégradable entièrement compostable, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Les plastiques biodégradables sont souvent présentés comme une solution au problème mondial des déchets plastiques. Ils sont censés se décomposer dans l’eau, le dioxyde de carbone ou au contact d’autres matières organiques comme les fruits et les légumes dans un bac à compost.

Mais en réalité, ces plastiques ‘compostables’ mettent autant de temps à se décomposer que les sacs en plastique ordinaires. Sauf s’ils sont acheminés vers un centre de compostage industriel afin d’y être recyclés à haute température.

Des scientifiques de l’université de Californie à Berkeley ont mis au point un moyen de faciliter la décomposition de ces plastiques compostables en quelques semaines, en utilisant uniquement de la chaleur et de l’eau. Leurs conclusions ont été publiées dans la revue scientifique Nature.

‘Les gens sont désormais prêts à passer des plastiques à usage unique aux polymères biodégradables, mais s’il s’avère que cela pose plus de problèmes que cela n’en vaut la peine, alors la politique peut être revue à la baisse’, a déclaré l’auteur principal de cette étude, Ting Xu, de l’université de Californie à Berkeley. ‘Nous estimons être sur la bonne voie. Nous pouvons résoudre ce problème persistant des plastiques jetables qui ne sont pas biodégradables’.

Enzymes mangeuses de polyester

La solution? Des enzymes qui mangent le polyester. Le nouveau procédé consiste à incorporer ces enzymes dans le plastique au moment de sa fabrication. Une fois que l’enzyme est exposée à la chaleur et à l’eau, elle se départi de sa couche protectrice et commence le processus de dégradation.

En outre, le procédé élimine les microplastiques, un sous-produit polluant de nombreux processus de dégradation chimique. Selon les scientifiques, jusqu’à 98% du nouveau plastique biodégradable se décompose en petites molécules.

Prochaine étape

À l’heure actuelle, seuls 9% de l’ensemble du plastique dans le monde sont effectivement recyclés. L’invention de produits biodégradables comme les cuillères, les emballages alimentaires ou les tasses à café a constitué une première étape importante dans la lutte contre la pollution plastique. La découverte du professeur Xu et de ses collègues pourrait bien être la deuxième pièce du puzzle.

‘Concrètement, notre étude a résolu le problème de la différence entre biodégradable et compostable et nous produisons des plastiques compostables compatibles avec les infrastructures de recyclage actuelles’, conclut Ting Xu. ‘Personnellement, je ne considère pas cela comme un défi, mais comme une étape naturelle à franchir.’

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…