Left Right
scrollTop top

Découvre en photos et vidéos les créatures marines cachées dans les profondeurs de l’Antarctique depuis 50 ans


© Institut Alfred Wegener (YouTube screenshot)

Le mois dernier, après le détachement d’un immense iceberg, une équipe de scientifiques britanniques découvraient de nouvelles espèces animales dans les profondeurs de l’Antarctique. On a désormais droit à des photos et vidéos de ces nouvelles créatures.

C’était mi-février: un iceberg de la taille de Los Angeles s’est détaché de la plateforme glacière de Brunt, en Antarctique. Une équipe de scientifiques est alors partie examiner les fonds marins auparavant cachés par l’iceberg. Ils y ont découvert des dizaines de créatures marines qui vivent sans lumière du soleil depuis plus de 50 ans.

La plupart des espèces découvertes étaient ce qu’on appelle des animaux sessiles: des organismes semblables à des anémones qui se fixent à des rochers et qui ne bougent pas. Mais ce qui est vraiment surprenant, c’est que certaines espèces nageaient autour de leur rocher. Mais une question demeure: comment ces animaux ont pu survivre sans la lumière solaire. En attendant de pouvoir répondre à cette question essentielle pour notre compréhension de la biodiversité, profitons des photos et vidéos récemment partagées par l’équipe de scientifiques.

Tout d’abord, découvre en vidéo le bateau et la zone où ont été découvert ces nouvelles espèces

C’est depuis ce bateau que l’équipe de chercheurs a fait descendre l’OFOBS, un système de caméra sous-marine. Ce dernier a donc pu arpenter les fonds marins à plus de 800 mètres de profondeur qui n’avaient pas vu la lumière du jour depuis plus de 50 ans. Et voici ce qu’il a découvert.

L’OFOBS a rencontré pas mal d’anémone comme celle-ci:

Alfred-Wegener-Institut (AWI)/OFOBS-Team PS124

Et ici, une éponge de mer d’environ 30 centimètres

Alfred-Wegener-Institut (AWI)/OFOBS-Team PS124

Ce genre d’organisme se nourrit d’autres minuscules particules organiques qui flottent près de leur rocher.

Sur un même rocher, plusieurs dizaines d’organismes filtreurs peuvent cohabiter

Institut Alfred Wegener (AWI)/OFOBS-PS124

« Je m’attendais à ce qu’il y ait moins d’animaux filtreurs de grande taille » explique Autun Purser, l’un des chercheurs de l’équipe pour Business Insider. « Je ne m’attendais pas à voir des pieuvres et des poissons, ou de nombreux animaux mobiles, et ils étaient bien là » ajoute-t-il. Et en effet, l’OFOBS a pu photographier plusieurs organismes mobiles comme sur la photo ci-dessous où l’on aperçoit un ver laissant une trace d’excrément derrière lui.

Alfred-Wegener-Institut (AWI)/OFOBS-Team PS124

Ici, on peut admirer une étoile de mer un peu spéciale aussi appelée ophiuroïde

Alfred-Wegener-Institut (AWI)/OFOBS-Team PS124

Ci-dessous, tu peux admirer des cochons de mer

Alfred-Wegener-Institut (AWI)/OFOBS-Team PS124

Ces créatures sont translucides et remplies d’eau. Elles sont dotées de pattes en forme de tubes qui leur permettent de se déplacer sur les fonds marins.

Enfin, on termine par une superbe anémone de mer

Alfred-Wegener-Institut (AWI)/OFOBS-Team PS124

A présent, les chercheurs vont continuer à explorer ces fonds marins pour récupérer plus d’échantillons et répondre à la question essentielle: comment ces organismes vivants ont pu vivre sans la lumière du soleil. En effet, en temps normal, ce type d’animaux vivent dans des zones océaniques où ils ont accès à la lumière du soleil pour survivre. Selon Autun Purser, les équipes de scientifiques espèrent bientôt pouvoir utiliser des robots sous-marins autonomes pour étudier en détails cet écosystème si mystérieux.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…


Corona Virus Update

  • World
  • Number of
    infections
    132.924.873
  • Number of
    deaths
    2.885.082
  • Belgium
  • Number of
    infections
    922.487
  • Number of
    deaths
    23.428