Daesh est attaqué de tous les côtés: une offensive a été lancée à Raqqa, sa “capitale” en Syrie

Daesh est attaqué de tous les côtés: une offensive a été lancée à Raqqa, sa “capitale” en Syrie

Après Mossoul en Irak, Daesh va devoir faire face à une autre offensive de grande ampleur à Raqqa, son bastion en Syrie. Les Forces démocratiques syrienne, soutenues par les Etats-Unis, ont entamé la reconquête de la ville ce dimanche.

“La grande bataille pour la libération de Raqqa et de sa province a commencé”, a lancé une commandante des Forces démocratiques syriennes (FDS). Raqqa est la dernière grande ville détenue par Daesh en Syrie: le groupe terroriste l’a conquise il y a deux ans et demi déjà.

30.000 hommes

Avec Mossoul, où les combats font rage depuis plusieurs jours déjà, Daesh va donc devoir faire face à deux fronts importants. Du côté de Raqqa, près de 30.000 hommes devraient être déployés pour lutter contre le groupe terroriste. Ce devrait surtout être des membres des FDS, soutenus par la coalition européenne et américaine.

“Ce seront des forces locales qui viendront libérer Raqqa même si la coalition contribue par des frappes à ce qu’on puisse démanteler le dispositif de Daesh”, a fait savoir Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense français, sur Europe 1 ce matin. Il a aussi fait savoir que c’était de Raqqa que les ordres de commettre les attentats du 13 novembre à Paris avaient été donnés.

Il est toutefois impossible d’estimer combien de temps la possible reconquête de Raqqa ou de Mossoul va prendre: les combats pourraient durer des jours, des semaines voire des mois.

Articles sponsorisés