Chacune à leur rythme, dans le silence et la dignité: les victimes des attentats se recueillent à l’aéroport de Zaventem

Chacune à leur rythme, dans le silence et la dignité: les victimes des attentats se recueillent à l’aéroport de Zaventem

Le hall des départs de l’aéroport de Zaventem est presque prêt. Aujourd’hui, les victimes des attentats du 22 mars dernier, ainsi que leurs proches, étaient invitées à venir se recueillir. La visite a été encadrée de manière professionnelle par des membres du service d’aide aux victimes de la police fédérale et de la Croix-Rouge. On imagine l’émotion.

Plus d’un mois après les attentats survenus à l’aéroport de Zaventem, une partie du hall des départs est presque prête. Mercredi, jeudi et vendredi, les personnes qui travaillent à l’aéroport ont pu se rendre dans le hall des départs. Et cet après-midi, ce sont les victimes des attentats et leurs proches qui y sont attendues. Les services de secours sont aussi conviés.

Un moment difficile

On imagine le choc pour les victimes de remettre les pieds dans ce hall des départs. Mais tout est fait pour encadrer la visite de manière professionnelle: les membres du service d’aide aux victimes de la police fédérale ainsi que la Croix-Rouge seront présents. “Les gens recevront des explications sur ce qu’il s’est passé et de quelle manière nous allons aller de l’avant. C’est un moment de rencontre où les victimes pourront échanger” explique Ine Van Wymersch, la porte-parole du parquet. Pour garantir la sécurité, tout le monde devait s’enregistrer.

Un mur de commémoration

La démarche est un peu semblable à celle de Maelbeek. Permette aux victimes de se recueillir. Par respect pour les participants, la presse n’a pas été conviée à cette visite. “Il y aura un mur de commémoration où les victimes pourront venir écrire quelque chose, et amener des fleurs s’ils le souhaitent” explique Ine Van Wymersch.

Articles sponsorisés