C’est une blague?! Un parlementaire égyptien veut instaurer le test de virginité pour les femmes qui veulent rentrer à l’unif

C’est une blague?! Un parlementaire égyptien veut instaurer le test de virginité pour les femmes qui veulent rentrer à l’unif

Il y a en qui sont vraiment deux guerres en retard: un membre du parlement égyptien, Elhamy Agina, suggère que les femmes fassent un test de virginité avant de rentrer à l’université. Ceci afin de prouver qu’elles sont des “miss”. Les gens critiquent déjà fortement son idée. 

Not a joke: un membre du parlement égyptien a suggéré que les femmes fassent un test de virginité avant d’être acceptées dans les universités. Le parlementaire en question, Elhamy Agina, a demandé au ministre de l’Enseignement supérieur d’instaurer le contrôle de virginité, c’est ce que rapporte le journal en ligne Egyptian Streets.

Elles doivent prouver qu’elles sont des “miss”

Il s’est expliqué dans un média local: “Chaque fille qui rentre à l’université doit subir un examen médical afin de prouver qu’elle est une ‘miss’. En conséquence, chaque fille doit présenter un document officiel attestant le fait que c’est une ‘miss’ avant d’être admise à l’université”. Une “miss” en Egypte est le terme employé pour dire qu’une femme est vierge. Et selon lui, ses arguments tiennent vraiment la route. “Personne ne devrait être déçu de cette décision. Si tu es déçu, c’est que tu as peur que ta fille a fait un mariage ‘urfi’ dans ton dos”.

Le mariage ‘urfi’ en Egypte est un mariage où il n’y a pas besoin de l’accord du ‘gardien’ de la mariée. Il y a seulement besoin de deux témoins. Apparemment, cette pratique du “mariage secret” est assez courante au pays, car beaucoup de couples n’ont pas les moyens financiers pour faire un grand mariage.

Et ça passe plutôt mal

Beaucoup de gens ont critiqué l’idée du parlementaire. Et ce n’est pas la première fois. Le mois dernier, Agina avait apparemment parlé d’instaurer la mutilation du sexe féminin afin de “réduire leurs désirs sexuels” car les hommes égyptiens sont “sexuellement faible”.

Mais ce genre de test existe vraiment ailleurs, comme en Indonésie. Les femmes doivent faire le test si elles veulent rejoindre l’armée ou la police nationale.

Source: The Independent

Articles sponsorisés