C’est un record pour la Belgique: le pays n’avait jamais reconnu autant de réfugiés qu’en 2016

C’est un record pour la Belgique: le pays n’avait jamais reconnu autant de réfugiés qu’en 2016

Près de 14.241 demandeurs d’asile ont été reconnus comme réfugiés en 2016 en Belgique. Un chiffre record pour le pays qui s’explique par la crise des réfugiés de l’année dernière et qui peut être trompeur: le gros de cette crise est derrière nous, puisque les demandes d’asile ont chuté de près de 60% cette année.

Theo Francken (N-VA) a déjà annoncé qu’il avait l’intention de durcir sa politique d’asile dans les mois à venir. Et ce ne sont pas les chiffres du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides, dévoilés par l’Écho, qui risquent de faire changer d’avis le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration. Car en 2016, la Belgique a reconnu un nombre record de demandeurs d’asile comme réfugiés.

43 dossiers acceptés par jour en moyenne

Selon les statuts de l’ONU, un réfugié est une personne “craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays; ou qui, si elle n’a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle à la suite de tels évènements, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner”.

En 2016, 14.241 personnes ont été reconnues comme réfugiées par la Belgique. Cela représente une moyenne de 43 dossiers acceptés par jour, soit une hausse de 33% par rapport à 2015. Ces chiffres ont toutefois été arrêtés à la fin du mois de nombre et pourraient être revus à la hausse, pour dépasser les 15.000 personnes. Ces personnes ont également le droit de faire venir leur famille sous certaines conditions, ce qui pourrait également faire gonfler les statistiques.

Moins de demandeurs d’asile

Attention toutefois à bien lire ces chiffres. Ici, il est bien question de réfugiés, pas de demandeurs d’asile. Selon l’ONU, un demandeur d’asile est “une personne qui dit être un(e) réfugié(e) mais dont la demande est encore en cours d’examen”. Et les demandes d’asile en Belgique ont toutefois baissé de 44.760 en 2015 à 17.131 à fin novembre 2016, soit une baisse de 62%. Ce qui prouve que la crise migratoire qu’a connue la majeure partie de l’Europe l’année dernière est derrière nous.

Logiquement, le nombre de réfugiés reconnu par la Belgique devrait fortement baisser dans les mois à venir donc. Peut-être encore plus avec les mesures que souhaitent instaurer Theo Francken.

Articles sponsorisés