C’est fait: Donald Trump ordonne au Pentagone de ne plus recruter de soldats transgenres

C’est fait: Donald Trump ordonne au Pentagone de ne plus recruter de soldats transgenres

On le sentait venir, c’est désormais officiel: l’armée américaine ne pourra plus recruter de soldats transgenres. Donald Trump a en effet signé les documents ce vendredi et revient donc sur la décision de Barack Obama. Plusieurs transgenres ont déjà porté plainte. 

Ce vendredi, Donald Trump a une nouvelle fois paraphé un document qui risque de provoquer un énième scandale. Il a en effet ordonné au Pentagone de ne plus recruter des soldats transgenres. Il laisse par contre la Défense se débrouiller avec les transgenres déjà enrôlés dans l’armée. Dans le document transmis au ministre de la Défense Jim Mattis, il souligne également le fait que le Pentagone ne prendre plus en charge les frais médicaux des militaires transgenres.

Concrètement, Donald Trump demande “de revenir à la politique et aux pratiques appliquées de longue date dans les forces armées au sujet des personnes transgenres.” Cette mesure deviendra effective à partir du 23 mars 2018. Jim Mattis devra soumettre un plan pour mettre ces mesures en oeuvre dès le mois de février prochain.

Des militaires trop chers

C’est fin juillet que Donald Trump avait annoncé pour la première fois sa volonté de se débarrasser des militaires transgenres. Pour se justifier, il mettait en avant “le fardeau des coûts médicaux énormes” et les “perturbations” que provoquaient ces soldats au sein de l’armée. Il y a deux semaines Donald Trump assurait avoir rendu “un grand service” en se débarrassant de cette communauté. “Vous savez, c’est un sujet très compliqué pour l’armée. C’est un sujet très perturbant pour l’armée” avait-il lancé.

D’après des estimations, entre 1.320 et 15.000 transgenres peuplent l’armée américaine et cette nouvelle mesure pourrait avoir des effets négatifs sur celle-ci. Beaucoup d’observateurs estiment que les gens auront moins envie de s’enrôler dans une institution discriminatoire. En tout cas, cinq soldats transgenres ont déjà porté plainte contre le Pentagone et Donald Trump début août. Cela ne va sûrement s’arrêter là!

Voici le document envoyé au Pentagone

Articles sponsorisés