C’est de pire en pire au Venezuela: poussés par la faim, des gens ont carrément mangé un cheval d’un zoo

C’est de pire en pire au Venezuela: poussés par la faim, des gens ont carrément mangé un cheval d’un zoo

Le Venezuela est confronté à une crise alimentaire aigüe et cela pousse les gens à faire des choses folles. On a ainsi retrouvé un cheval complètement démembré au zoo de Caracas: il a été volé par des gens qui ont vu ici une ressource alimentaire improbable. Plus de 50 animaux sont déjà morts de la faim au zoo de Caracas, la capitale vénézuélienne, également.

La situation est de pire en pire au Venezuela, frappé par la faim. Moins de la moitié de la population peut profiter du luxe de manger trois repas par jour: la crise économique a en effet poussé le pouvoir à mettre en place un rationnement alimentaire.

Une crise alimentaire qui conduit à des vagues de protestation et à une augmentation des violences criminelles car le peuple crie sa colère contre le président Nicolas Maduro. De plus en plus de personnes décident aussi de fuir le pays pour rallier la Colombie, le Chili ou le Mexique. Et la faim pousse aussi des gens à faire des choses folles.

“L’histoire des animaux du zoo de Caracas est une métaphore de la souffrance du Venezuela”

Les employés du zoo de Caracas ont ainsi trouvé la carcasse d’un cheval. Il avait été volé le samedi soir et a été retrouvé le dimanche. Son sort ne fait aucun doute: il a été volé par des gens affamés, prêts à tout pour se nourrir.

Les animaux du zoo souffrent aussi de la crise alimentaire. Les lions et les tigres doivent désormais se nourrir de mangues et de citrouilles car il n’y a plus assez de viande. Les ours du zoo doivent se contenter de la moitié de la ration habituelle en viande. Les éléphants reçoivent des fruits tropicaux plutôt que leur nourriture habituelle.

“L’histoire des animaux du zoo de Caracas est une métaphore de la souffrance du Venezuela”, a souligné, impuissante, la responsable d’un des syndicats du zoo auprès de Reuters. Depuis le début de la crise alimentaire, 50 animaux du zoo sont morts: des tapirs, des lapins, des cochons ou encore des oiseaux qui parfois ont dû passer deux semaines sans manger.

Sources: International Business Times, El Universal

Articles sponsorisés