Ce jeudi, les jeunes cdH vont distribuer 13.000 journaux fictifs pour parler de politique “autrement”

Ce jeudi, les jeunes cdH vont distribuer 13.000 journaux fictifs pour parler de politique “autrement”

Réenchanter les jeunes par rapport à la politique: un vaste chantier que comptent mener les jeunes humanistes durant cette campagne. Après tout, les derniers mois nous ont montré que les étudiants sont très préoccupés par certains sujets de société. Christophe De Beukelaer et son équipe distribuent ce jeudi “L’Humaniste” à Bruxelles et dans les plus grandes villes wallonnes. Un journal parodique, teinté d’humour mais aussi d’idées.

Mai 2029. Le RER n’est pas encore inauguré. Mais les prémisses d’une capitale désembouteillée sont déjà apparentes. L’oeuvre de la ministre de la Mobilité Sofia Bennani, dont la politique vise à récompenser les navetteurs qui se passent de leurs véhicules. “Une première étape” qui doit concrétiser une vie à Bruxelles sans voiture. Piétons et cyclistes se réapproprient enfin les lieux.

Le Pacte d’excellence, mis en place depuis 10 ans, porte ses fruits. Les jeunes sont mieux préparés pour affronter les réalités changeantes de notre société. Le redoublement a considérablement chuté, 18 élèves sur 20 passent leur parcours scolaire sans encombre.

Simplification institutionnelle, diminution du nombre de burnout, horoscope politique, les jeunes cdH s’imaginent dans dix ans, décrivant notre Belgique au travers de leurs mesures. Une façon originale de parler programme politique sans devoir consulter les bibles des différents partis politiques ou leurs tracts aux slogans artificiels.

“Le but est de casser un peu les codes”, nous explique Christophe De Beukelaer, président des jeunes cdH. “Le tout dans un journal fictif, teinté d’humour, d’autodérision mais aussi d’idées”. Avec ses troupes, il ira distribuer 13.000 exemplaires “dans toutes les stations de métro et gares bruxelloises ainsi que dans les plus grandes villes wallonnes”.

Former les futurs CRACS

La démarche a un objectif noble: réenchanter les jeunes par rapport à la politique. “Mais aussi éveiller à une philosophie politique et former les futurs CRACS (Citoyen Responsable Actif Critique et Solidaire)”. Mais Christophe l’assure, si lui-même est 4e de liste à Bruxelles pour les élections régionales, la démarche est transpartisane, “à l’image de ce qu’on a pu développer avec le Café citoyen“. Si tu ne connais pas, il s’agit d’une salle cosy totalement réaménagée où prennent place des débats politiques autour d’experts et jeunes citoyens en quête de réponses.

L’Humaniste est à découvrir ce jeudi à proximité de tes transports en commun. Et contrairement à la vidéo maladroite qui a tourné ces derniers jours, la forme de cette initiative des jeunes cdH sera largement plus présentable.

Jeunes cdH

Articles sponsorisés