Ce fabricant d’armes attaque le gouvernement allemand pour l’embargo sur l’Arabie saoudite

Ce fabricant d’armes attaque le gouvernement allemand pour l’embargo sur l’Arabie saoudite

Depuis les révélations sur la mort du journaliste Jamal Khashoggi, l’Allemagne a suspendu les exportations d’armes à destination de l’Arabie saoudite. Rheinmetall a décidé de poursuivre en justice le gouvernement allemand pour lui avoir fait perdre de très importants contrats de vente d’armes. 

Le journal d’investigation allemand Spiegel Online a mis la main sur une lettre adressée au ministère allemand de l’Économie. Celle-ci indique que Rheinmetall AG a l’intention de poursuivre le gouvernement allemand en justice pour les pertes de revenus occasionnées si la suspension des exportations d’armes vers l’Arabie saoudite se poursuit.

Peu de temps après l’annonce de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, Berlin a suspendu l’approbation des futures licences d’exportation vers l’Arabie saoudite. C’était en octobre 2018. En novembre, le gouvernement d’Angela Merkel a annoncé qu’il avait contacté l’industrie afin de casser les contrats de vente d’armes qui étaient en cours. Une décision politique qui n’a pas plus au monde de la finance.

Rheinmetall AG

Rheinmetall AG est un conglomérat industriel allemand spécialisé dans l’armement et l’équipement automobile qui pèse plusieurs milliards d’euros. Depuis l’annonce de l’embargo contre les Saoudiens, sa valeur boursière n’a fait que chuter. La direction de l’entreprise craint que ses actionnaires ne se retournent contre elle si elle n’exige pas des indemnisations pour les pertes occasionnées, révèle le Spiegel.

Rien ne dit que Rheinmetall gagnera son procès contre l’État allemand. Mais de la sorte, le fabricant d’armes tente quelque chose, ce qui devrait rassurer momentanément les actionnaires. Hasard des choses ou conséquence directe de l’annonce des poursuites, l’action de Rheinmetall avait grimpé de 1,90% dimanche soir.

Selon le Spiegel, l’embargo sur les armes à destination de l’Arabie saoudite entraînerait une perte d’environ 2 milliards d’euros. L’Allemagne n’est pas le seul pays d’Europe à avoir stoppé les exportations d’armes vers le pays producteur de pétrole. La Finlande, le Danemark et les Pays-Bas ont également pris cette décision pour tenter d’agir contre la guerre au Yémen.

epa

Articles sponsorisés