Les Saoudiens reconnaissent enfin la mort de Khashoggi: il serait décédé involontairement après une bagarre

Après avoir changé de version de multiples fois, l'Arabie saoudite reconnait enfin la mort du journaliste Jamal Khashoggi. Il serait mort suite à une altercation au consulat.

L’Arabie saoudite a enfin reconnu que le journaliste Jamal Khashoggi, qui avait disparu après avoir visité le consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre dernier, était décédé. Précédemment, ils avaient garanti l'avoir vu ressortir du consulat après sa visite. Maintenant, ils changent de version. Selon les Saoudiens, Jamal Khashoggi serait décédé involontairement lors d'une "bagarre à coups de poing" avec des responsables saoudiens. "Les discussions ne se sont pas déroulées comme prévu et se sont intensifiées, ce qui a provoqué une bagarre… et conduit à sa mort". L'annonce a été faite à la télévision publique al-Akhbariya vendredi soir. Cependant, ils n'ont pas révélé où sa dépouille avait été emmenée.

Selon les informations diffusées, le roi Salman aurait aussi fait une purge dans les hauts responsables du pays. Il a démis de ses fonctions le chef du renseignement Ahmed al Assiri et le conseiller le plus proche du prince héritier Mohammed ben Salman (MBS), Saud al-Qahtani. 18 autres suspects ont été arrêtés et font toujours l'objet d'une enquête.

Sous ordre de MBS?

Khashoggi, est un opposant du prince héritier, MBS. Le journaliste n'avait pas hésité à dénoncer les multiples entraves à la liberté de la presse en Arabie saoudite dans le Washington Post.

Il a disparu après son entrée au consulat pour obtenir des documents concernant son prochain mariage. Quelques jours plus tard, des responsables turcs avaient déclaré qu'ils pensaient qu'il avait été tué dans le bâtiment. Ce que l'Arabie saoudite niait avec force.

La question reste de savoir si le prince héritier a donné l'ordre ou pas de tuer Khashoggi. Il faut rappeler que plusieurs des 15 membres de l'équipe qui a été envoyée au consulat à Istanbul appartenaient à sa team de sécurité personnelle.

De son côté, Trump a déclaré aux journalistes vendredi que l'annonce faite par l'Arabie saoudite sur les circonstances de la mort de Khashoggi était crédible et constituait un "bon premier pas", mais que ce qui s'était passé était "inacceptable". Mais son administration a également souligné qu'elle ne pouvait pas se permettre de perdre l'Arabie saoudite en tant que partenaire stratégique.

Déjà lu?