Boire comme un trou sans avoir la gueule de bois pourrait bientôt être une réalité

Boire comme un trou sans avoir la gueule de bois pourrait bientôt être une réalité

Et si tu pouvais picoler comme un cosaque, finir complètement schlass, plein comme un tonneau, et te réveiller le lendemain frais comme un jeune athlète? Ce rêve d’étudiant pourrait devenir réalité grâce à l’Alcarelle du professeur britannique David Nutt.

Dans 5 ans, de l’alcool qui ne donne pas la gueule de bois pourrait être vendu dans les bars et les supermarchés. C’est la promesse qu’ont faite les chercheurs britanniques David Nutt et David Orren. Ces derniers sont persuadés que ce nouveau produit va changer notre façon de consommer de l’alcool, un produit qu’ils considèrent comme particulièrement nocif.

Nutt affirme avoir inventé un alcool de synthèse il y a déjà fort longtemps. En 1983, alors qu’il étudiait encore pour obtenir son doctorat, il aurait découvert un antidote à l’alcool qui lui aurait donné l’idée de l’Alcarelle. Précisons à ce stade que David Nutt a travaillé un temps pour le gouvernement britannique en tant que conseiller spécial au département stupéfiant, mais qu’il a été viré après avoir déclaré que l’alcool était plus dangereux que l’ecstasy et le LSD.

Système Gaba

“J’étudiais les effets de l’alcool sur le système Gaba”, a-t-il déclaré au Guardian. Le système Gaba désigne les récepteurs des neurones sur lesquels l’alcool agit. Bien que Nutt ait réalisé que l’antidote était trop dangereux, il a décidé de continuer à étudier les récepteurs Gaba et leur réaction sous l’influence de l’alcool.

Avec l’alcosynth, Nutt affirme pouvoir identifier les récepteurs de Gaba qui induisent une sensation de malaise et les récepteurs qui entraînent des effets secondaires indésirables tels que des maux de tête. “Nous savons où l’alcool a ses “bons” effets et ses “mauvais” effets, et quels récepteurs en sont les médiateurs – Gaba, le glutamate et d’autres récepteurs tels que la sérotonine et la dopamine”, poursuit-il dans son interview. “Les effets de l’alcool sont compliqués, mais… vous pouvez cibler les parties du cerveau que vous souhaitez toucher.”

iStock

Reste à prouver

Autre intérêt: on pourra choisir le type de cuite que l’on souhaitera avoir. Plutôt les effets d’une boisson en soirée ou un verre pour un déjeuner d’affaires? Nutt et Orren estime que le choix de l’ivresse désirée sera bientôt une réalité. Mais avant ça, il faut que leur produit passe les tests en labo.

Jusqu’ici, seuls Nutt et ses collègues ont testé Alcarelle. L’alcosynth n’a pas encore passé de tests de sécurité qui permettent de voir si le produit pas de toxicité ou s’il n’a pas d’effets secondaires sur le long terme. Les chercheurs avouent également que le goût est encore loin d’être bon. On n’obtient pas la saveur délicate d’un Single Malt vieilli longuement dans une cave humide des Higlands avec trois composés chimiques…

D’un point de vue pratique, cette boisson soulève aussi quelques inquiétudes. La gueule de bois joue un rôle de garde-fou. De nombreux consommateurs (matures) s’arrêtent de boire après une certaine quantité pour éviter de trop souffrir le lendemain. Mais si l’on supprime cette barrière, combien de joyeux buveurs ne se limiteront plus, au risque d’être tellement torchés que leur propre vie pourrait être en danger?

Articles sponsorisés