Bienvenue en 2016: tu peux suivre la bataille de Mossoul en live sur Facebook et même liker

Bienvenue en 2016: tu peux suivre la bataille de Mossoul en live sur Facebook et même liker

Est-ce que Daesh est sur le point de rendre son dernier souffle en Irak? La bataille de Mossoul, une ville-clé du conflit qui fait rage dans la région, a commencé et tu peux tout suivre en LIVE sur Facebook. Voilà, c’est ça la guerre en 2016: un Facebook Live, sur lequel tu peux directement aller coller un émoticon qui traduise ton sentiment. Entre-temps, les Nations Unies s’en font pour le million de personnes qui vivent encore coincées dans le dernier grand bastion de Daesh en Irak et pour qui échapper à l’enfer s’annonce terrible. 

Ok, on a tous déjà vu au journal parlé des scènes de guerre de tout près. Mais avec Facebook, on va encore un pas plus loin: maintenant que les vidéos LIVE sont possibles sur Facebook, différentes télévisions, dont Al-Jazeera ou un groupe média kurde ont partagé ce qu’ils filmaient sur leur page Facebook. Tu peux donc régulièrement aller checker comment la bataille de Mossoul se déroule.

Certaines personnes ont quand même du mal à ce que la guerre soit ainsi filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. Surtout, il y a cet emoticon, avec lequel on peut liker ou même aimer. Et ça, c’est bof.

Un million de personnes sont coincées sur le champ de bataille

Mossoul est tombé il y a deux ans aux mains de Daesh. Les Nations Unies se font du souci au sujet du million de personnes , civils innocents, qui sont toujours coincées à Mossoul. Les troupes de l’armée les ont invitées à rester à l’intérieur et à hisser un drapeau blanc, afin que les soldats puissent venir les sauver. Mais ils craignent aussi que les djihadistes utilisent du coup les gens, ainsi identifiés, comme boucliers humains. Il y n’y a pas de routes sures pour quitter Mossoul et les gens paient tout de même des trafiquants jusqu’à mille dollars.

La seule route possible est terriblement dangereuse et amène les réfugiés en Syrie. Les Nations Unies y attendent 100.000 Irakiens et ont demandé plus d’argent afin de pouvoir accueillir les sans-abris sous des tentes pendant les mois d’hiver. On craint également qu’ils ne puissent y arriver, vu que Daesh a déjà exécuté des civils qui essayaient de fuir leurs maisons à Fallujah, plus tôt cette année. Lorsque ces images arrivent à leur tour sur Facebook…

Getty Images
(Sources: Mashable, The Independent)

Articles sponsorisés