Avec un peu de chance, tu verras l’île de Corée unifiée d’ici 2045 mais c’est loin d’être gagné

epa

Le 15 août est un jour important pour la Corée: il marque la fin la libération de l’île de l’emprise du Japon. A l’occasion des commémorations rituelles, le président sud-coréen Moon Jae-in a promis d’unifier la péninsule coréenne d’ici 2045 et même d’organiser les J.O avec la Corée du Sud en 2032.

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la péninsule de Corée est divisée en deux parties: le Nord proche des Russes et le Sud, allié des Américains. Les relations entre les deux pays sont si tendues qu’on n’imagine pas qu’ils puissent s’entendre à nouveau et unifier le pays.

Pourtant, c’est bien l’objectif à long terme du président sud-coréen Moon Jae-in. Lors d’un discours prononcé à l’occasion de la commémoration de la fin de l’occupation japonaise, le président a déclaré vouloir unifier la Corée d’ici 2045 et même d’organiser les J.O avec son voisin du Nord d’ici 2032.

Des conditions à respecter

Pour atteindre son objectif, Moon a fait un appel du pied au Japon en l’invitant à l’aider à désamorcer le conflit qui dure depuis trop longtemps en Corée. Mais pour y arriver, cela passe indéniablement par une dénucléarisation de la Corée du Nord de Kim Jong-un et ça, c’est loin d’être gagné.

C’est pourquoi Moon Jae-in en a profité pour faire signe à Donald Trump en lui disant qu’il était temps de se remettre au boulot: “Le moment est venu pour les deux Corées et les États-Unis de se concentrer sur la reprise des négociations … le plus tôt possible.”

Et il n’a pas tort puisqu’une dénucléarisation nord-coréenne couplée à une reprise des échanges économiques permettraient d’installer une paix durable sur l’île. Et pour illustrer ce renouveau, quoi de mieux que d’organiser les Jeux Olympiques en 2032? “Une nouvelle péninsule coréenne, celle qui apportera la paix et la prospérité à nous-mêmes, l’Asie de l’Est et le monde, nous attend”, a ainsi déclaré Moon Jae-in.

Régler les tensions avec le Japon

Mais avant d’apporter la paix en Corée, il faudrait d’abord calmer le jeu avec le Japon. Car en ce moment, des tensions commerciales sont apparues entre les deux pays, autrefois très proches puisque la Corée était une colonie japonaise.

Or, les tensions se sont réveillées lorsque les tribunaux coréens ont demandé aux entreprises japonaises d’indemniser les Coréens recrutés comme travailleurs forcés pendant la guerre. Le Japon refuse car estime que cela a déjà été fait. En représailles, le pays du Soleil Levant a décidé d’imposer des restrictions à l’exportation de certains matériaux coréens. Résulalt: une manifestation est organisée ce jeudi à Séoul pour manifester contre le Japon.

Alors, peut-être qu’avant de vouloir pacifier la Corée une bonne fois pour toute, il vaudrait mieux pour la Corée du Sud de consolider ses relations avec ses alliés. Ça lui sera bénéfique quand il faudra négocier avec Kim Jong-un.

Articles sponsorisés