Après les Jeunes MR et Écolo, le PS veut aussi vendre du cannabis dans les pharmacies… comme aux États-Unis

Après les Jeunes MR et Écolo, le PS veut aussi vendre du cannabis dans les pharmacies… comme aux États-Unis

Le PS s’est-il enfilé les huit saisons de la série Weed? Les députés socialistes sont-ils tombés amoureux de Nancy Botwin? Rien de tout ça. En légalisant la vente de la marijuana dans un usage strictement pharmaceutique, les socialistes espèrent défaire le marché criminel de cannabis. Une idée déjà avancée par les Jeunes Écolo et les Jeunes MR.

Les socialistes belges seraient-ils des adeptes du gros pétard, prêt à passer les nouvelles réformes dans un halo de fumée, la tête dans les nuages sur un fond de reggae jamaïcain? Même pas. Leur proposition est très sérieuse et son but est de lutter contre la criminalité en Belgique.

La proposition de loi émane du député bruxellois PS Julien Uytendaelle et son but est de combattre le crime généré par l’illégalité du trafic de cannabis. Au PS, on part du constat que “malgré des décennies de politique répressive, la prohibition du cannabis est un échec.” Et que vendre la weed en pharmacie comme ça se fait déjà aux États-Unis pourrait être une solution aux violences que ce trafic entraîne.

Réglementer pour plus de sécurité

Evidemment, le PS ne souhaite pas vendre la beuh sans aucune réglementation. Toi, le coquin de la classe, tu ne pourras pas t’acheter un gramme de weed à la récré pour ensuite aller faire le mariole dans les parcs. La vente de l’herbe sera très contrôlée.

Si la proposition du PS passe, les pharmaciens devront être très attentifs à l’âge de l’acheteur, aux quantités vendues au prix de vente. De plus, la qualité du cannabis sera passée au peigne fin par un organe de contrôle. Histoire que ceux qui fument de la weed ne se détruisent pas trop la santé.

MR et Écolo avant lui

Le PS n’est pas le seul à défendre une certaine dépénalisation du cannabis. Les Jeunes MR et Écolo J (les jeunes Écolo) ont déjà lancé l’idée avant lui. Tous partent du même constat: la méthode actuelle ne fonctionne pas.

“Envisager le cannabis sous l’angle répressif équivaut, au mieux, à cacher la poussière sous le tapis du droit pénal”, écrivait Écolo J il y a quelques jours. “La consommation et la vente de cannabis ne diminuent pas en Belgique. Par contre, ce sont chaque année des centaines de millions d’euros qui alimentent des réseaux criminels.”

“La légalisation du cannabis rapporterait au moins 300 millions à l’État, notamment via des accises permettant de réguler le marché et de financer, comme avec le tabac, la prévention et le volet curatif,” expliquait au journal Le Vif Mathieu Bihet, président des Jeunes MR.

Qu’en pensent les vieux?

La vieille génération a l’air d’avoir moins les yeux sur les États-Unis car, jusqu’ici, elle semble plutôt opposée à la dépénalisation du cannabis. Le gouvernement Michel, par exemple, est totalement contre. Dès son arrivée au pouvoir, la Suédoise a déclaré la tolérance zéro. Détention et consommation… que tu sois mineur ou majeur, tu seras poursuivi.

C’est à se demander si le cannabis ne va pas devenir une lutte intergénérationnelle. À l’époque déjà, les Jeunes Socialistes, les Jeunes Mr, Écolo j, les jeunes FDF (actuel DéFI), le COMAC (les jeunes du PTB), Jong VLD, Jongsocialisten et Jong Groen avaient co-signé une lettre demandant la légalisation du cannabis. Ils s’étaient ensuite tous fait tirer les oreilles par les vieux du parti. Mais il semble qu’ils n’ont pas abandonné l’idée.

Ce qui a bien fait marrer le secrétaire d’État à l’Asile et aux Migrations Theo Francken: “Après le plaisir de travailler la semaine, la petite cigarette du plaisir pour tout le monde. Quel parti de plaisir. #PS” a-t-il tweeté ce lundi matin.

Sources: La DH, HLN

Articles sponsorisés