A Manchester, on a créé des voies lentes sur les trottoirs spécialement dédiées aux smartphones

AO Mobile

On connait tous les pistes cyclables même si elles ne sont pas si courantes que ça chez nous, surtout en Wallonie. Mais à Manchester au Royaume-Uni, on a pousse le concept encore plus loin: une voie spécialement pour les smartphones.

Sur les trottoirs, il y a plusieurs styles de personne. Les pressées qui marchent d’un pas décidé, les badauds qui flânent en regardant les vitrines des magasins et les accros au smartphone qui marchent sans lever les yeux de leur téléphone.

Et ces accros du smartphone peuvent poser problème justement aux personnes pressées puisqu’elles ralentissent le trafic piéton des trottoirs. Tout est lié. La ville de Manchester a parfaitement identifié le problème même si on peut se dire qu’il y a d’autres priorités dans la vie. Soit: la ville a décidé de créer des voies lentes sur les trottoirs spécialement dédiées aux personnes qui marchent en utilisant leur téléphone.

Pour justifier cette décision, ils ont tout de même utilisé des études réalisées au Royaume-Uni. Ces études révèlent que 75% des Britanniques avouent utiliser leur smartphone en marchant et 38% des sondés ont déclaré avoir déjà percuté quelqu’un à cause de leur addiction.

Trottoirs à plusieurs voies

Comme les autoroutes, les trottoirs de Manchester vont se transformer en chaussées multi voies. Tout commence dans le district de Spinningfields, en plein centre de la ville. Dans ce quartier extrêmement fréquentés, on retrouve donc deux voies, une pour les personnes “normales”, une autre pour les personnes désireuses de faire des stories Instagram tout en marchant.

AO Mobile

La question qui vient rapidement à l’esprit est la suivante: était-ce vraiment une priorité? Les autorités mancuniennes ne crachent pas sur cette solution, la préférant aux multiples carambolages d’êtres humains sur les trottoirs. Ces voies sont aménagées par AO-Mobile et le CEO Richard Baxendale y voit une idée révolutionnaire. Selon lui, il faut s’adapter “aux nouveaux modes de vie de notre société” dans lesquels les smartphones occupent une place importante.

Baxendale espère ainsi que ce concept s’étende dans plusieurs villes du monde. Mais c’est déjà compliqué pour les administrations communales de faire cohabiter bus, vélos, voitures, trottinettes et piétons. Alors rajouter une voie sur les trottoirs ne semblent vraiment mais alors vraiment pas être une priorité.

Articles sponsorisés