Left Right
scrollTop top

A la découverte du plus haut gratte-ciel en bois d’Europe


© Mad Arkitekter

Berlin prévoit un projet ambitieux pour la gentrification du quartier de Kreuzberg: un gratte-ciel en bois. La tour doit marquer le début d’une nouvelle façon de construire durablement, socialement et écologiquement à Berlin.

Ce projet remarquable a été présenté pour la première fois le 29 janvier dernier par l’agence immobilière berlinoise UTB. La firme va construire dans le quartier de Friedrichshain-Kreuzberg une tour en bois, d’une hauteur d’un peu moins de 100 mètres. Par bois, UTB entend un bois laminé spécial qui peut remplacer les matériaux traditionnels comme l’acier et le béton dans de nombreux usages. Le projet devrait coûter environ 90 millions d’euros.

Mad Arkitekter

Baptisée ‘WoHo’, la tour a été conçue par le bureau de design norvégien Mad Arkitekter. Et les Norvégiens n’ont pas usurpé leur nom: avec ses 29 étages, la construction sera le plus haut bâtiment en bois d’Europe. Le béton ne sera utilisé que pour les fondations principales.

Une tour anti-Amazon

En plus d’être une prouesse technique, la tour est également une déclaration idéologique de la part des architectes. Thomas Bestgen, à la tête d’UTB, a également qualifié la ‘Woho’ de tour ‘Anti-Amazon’. Bestgen fait ici référence aux différents bâtiments érigés par le géant de l’e-commerce dans l’est de Berlin. Des bâtiments laids, sans but collectif, estime l’agent immobilier allemand.

Mad Arkitekter

Dans le projet ‘WoHo’, plusieurs bâtiments de taille plus modeste seront reliés au complexe de tours, et ils joueront tous un rôle communautaire. Il est également prévu que ces espaces soient abordables pour le Berlinois moyen.

Plus qu’un simple immeuble d’habitation

‘WoHo’ vient de ‘Wohnochhaus’, un terme architectural allemand désignant un bâtiment résidentiel conçu pour être habité. L’ensemble entend impliquer tout le quartier dans tous les aspects de la vie. Pour atteindre cet objectif, 25% de la construction sera consacré à des surfaces commerciales appartenant à des propriétaires d’entreprises locales. 60% sera dédié aux logements résidentiels, avec des habitations coopératives abordables. Les 15% restants comprendront des installations telles qu’une cafétéria, une aire de jeux, un sauna et une vue panoramique. Tout sera ouvert au public.

Mad Arkitekter

Florian Schmidt, le responsable du logement à Kreuzberg, est emballé. ‘Ce projet est le début d’un changement de paradigme social et écologique’, a-t-il déclaré dans un communiqué de presse de la ville de Berlin.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…