À Coxyde, les demandeurs d’asile seront-ils interdits de piscine ?

 À Coxyde, les demandeurs d’asile seront-ils interdits de piscine ?

Samedi, une mineure aurait été agressée sexuellement par un individu fréquentant le centre d’accueil de Coxyde. Depuis, le bourgmestre veut interdire aux demandeurs d’asile de fréquenter la piscine communale.  

Les réfugiés adultes pourront-ils fréquenter la piscine de Coxyde ? Cette question sera débattue ” à la réunion du collège “, a indiqué le bourgmestre de cette ville du littoral, Marc Vanden Bussche (LB). Selon lui, c’est le deuxième incident du même ordre qui survient dans l’établissement communal.

Pas de conclusions hâtives pour Fedasil

Fedasil, l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile, préfère attendre avant de prendre des mesures. Elle préfère ne pas tirer de conclusions hâtives car, selon elle, l’incident ne serait pas ” sérieux “. Mieke Candaele, la porte-parole de l’agence, a tout de même ajouté : ” Nous rappellerons une nouvelle fois au centre d’accueil le comportement à adopter, avec éventuellement une attention particulière sur l’attitude à avoir dans une piscine. ” Du côté du parquet, aucun mandat d’arrêt n’a été émis contre le suspect.

Theo Francken est contre

Theo Francken, secrétaire d’Etat à la Migration et à l’Asile, a expliqué qu’il était opposé à cette idée : ” En tant que bourgmestre, je gèrerais cela autrement. Il y a beaucoup d’enfants parmi les demandeurs d’asile qui aimeraient aller à la piscine “. Réponse attendue lundi, lors de la réunion du collège de Coxyde.

Sources : 7sur7, Le Soir

Articles sponsorisés