Left Right
scrollTop top

20 ans de tradition partis en fumée! Donald Trump rompt la coutume et n’organise pas de réception pour la fin du ramadan


20 ans de tradition partis en fumée! Donald Trump rompt la coutume et n’organise pas de réception pour la fin du ramadan

Dimanche soir, tous les musulmans célébraient la fin du Ramadan. Depuis 20 ans, la Maison Blanche organise une grosse réception pour fêter la fin de ce mois sacré de l’Islam. Mais Donald Trump n’est pas un président comme les autres, c’est le premier chef d’État à abolir cette tradition en organisant rien dimanche soir. Il s’est contenté de saluer les musulmans du monde grâce à un communiqué. 

Les traditions, Donald Trump n’en a cure. Dimanche soir, le président américain n’a pas hésiter à rompre une tradition vieille de 20 ans. Comment? En n’organisant aucune réception à la Maison Blanche pour célébrer la fin du ramadan. C’était Bill Clinton qui avait lancé cette tradition en 1996. Tous les autres présidents avaient respecté cette petite habitude, tous sauf Donald Trump évidemment.

A l’époque, Hillary Clinton avait invité plus de 150 personnes pour célébrer la fin de ce mois sacré. La fille des Clinton, Chelsea, avait appris tout le rituel lors de cours sur l’histoire islamique histoire de faire les choses bien. Même George W Bush avait organisé l’Aïd al-Fitr tous les ans pendant ces deux mandats, même après les attentats du 11 septembre. Mieux: en 1805, Thomas Jefferson avait déjà accueilli le président Tunisien de l’époque pour fêter l’Aïd al-Fitr, c’est dire si c’est une pratique qui ne date pas d’hier à la Maison Blanche.

Salutations chaleureuses

À la place, Donald Trump a adressé ses « salutations chaleureuses » via un communiqué. « Au nom du peuple américain, Melania et moi envoyons nos sincères salutations aux musulmans qui fêtent l’Aïd al-Fitr » a-t-il déclaré. « Durant cette fête nous est rappelée l’importance de la pitié, de la compassion et de la bienveillance » ajoute-t-il. Il termine en déclarant « avec les musulmans de par le monde, les Etats-Unis renouvellent leur engagement à respecter ces valeurs ».

Les musulmans pouvaient vraiment espérer que la Maison Blanche organise cette réception. Ne serait-ce que pour apaiser les tensions qui sont apparues depuis le célèbre « muslim ban » de Donald Trump. Pour rappel, il avait interdit l’accès aux États-Unis pour les musulmans provenant de sept pays différents. Finalement, le président a préféré rompre avec une tradition vieille de 20 ans.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…


Corona Virus Update

  • World
  • Number of
    infections
  • Number of
    deaths
  • Belgium
  • Number of
    infections
    678.839
  • Number of
    deaths
    20.435