Zakia Khattabi ne siégera pas à la Cour constitutionnelle: ‘Je poursuis mon engagement politique au parlement, plus motivée que jamais’

Didier Bauweraerts / Isopix

‘Certains en ont décidé autrement, dont acte’ : devant le refus du MR de soutenir sa candidature, l’écologiste n’avait aucune chance de remporter les 40 voix sur 60 nécessaires pour siéger à la Cour constitutionnelle. Zakia Khatabbi poursuivra son parcours politique comme députée fédérale. Revancharde.

Ce jeudi, nous vous indiquions que le MR et ses 7 sénateurs n’allaient pas soutenir la candidature de l’ex-coprésidente d’Ecolo. Une information confirmée dans La Libre ce vendredi par le président des libéraux, Georges-Louis Bouchez: ‘Il y a eu un premier vote en janvier et nous avions soutenu à l’époque Zakia Khattabi. Si elle n’a pas pu être désignée, ce n’était pas le fait du MR. Nous avions aussi fait savoir ensuite que représenter sa candidature sans justification est une pratique qu’on ne peut pas accepter: voter et voter encore jusqu’au moment où les choses se passent comme on le désirait, cette conception n’est pas démocratique.’

Sans les voix du MR, et considérant que le VB, la NV-A et Els Ampe (Open VLD) allaient voter contre, impossible de voir Zakia Khattabi devenir juge constitutionnelle. L’écologiste a donc pris les devant sur sa page Facebook, avant l’issue du vote (11h30): ‘Il y a 9 mois, après 4 ans de présidence, une opportunité rare s’est offerte à moi. La victoire électorale à laquelle j’ai conduit mon parti ayant permis à ma famille politique de garder le siège que quittait JP Snappe à la Cour Constitutionnelle, j’ai choisi de me porter candidate à sa succession. Les 4 ans à la présidence et la fin de mandat en particulier ont été éprouvants, j’ai dès lors souhaité saisir la magnifique opportunité de donner à mon engagement pour notre état de droit une nouvelle forme, non partisane et dans l’ombre.’

Constatant son futur échec, Zakia Khattabi ne compte pas mettre fin à son engagement politique: ‘Je poursuis donc mon engagement politique au parlement et j’entends le faire encore plus motivée, portée par ce que nous donnent à voir des possibles tous les héros de la crise sanitaire que nous traversons.’

L’ancienne co-présidente des verts dit avoir réfléchi durant ces mois de réserve: ‘9 mois d’analyse et de réflexion qui font de moi aujourd’hui indéniablement une autre, mais animée de la même volonté qu’au premier jour. 9 mois de prise de recul qui me permettent de poursuivre pleinement, sereinement, mon engagement au Parlement et auprès de vous 9 mois plus tard, comme une (re)naissance. Plus déterminée que jamais. Plus engagée que jamais. Plus libre que jamais. Me voilà de retour, donc…’

Qui pour la remplacer ?

Georges-Louis Bouchez dit ne pas faire de cette séquence un combat contre Ecolo: ‘Le MR va voter en faveur de Cécile Thibaut, l’autre candidate présentée par Ecolo. Le MR veut vraiment s’inscrire dans la tradition politique de notre pays. Le siège de juge doit revenir à Ecolo, il n’y a pas de difficulté avec cela.’

Le nom de la sénatrice Cécile Thibaut a également été proposé par les Verts. Il serait donc logique, avec le soutien des socialistes, des libéraux et des démocrates-chrétiens qu’elle puisse accéder à la Cour constitutionnelle. Mais ça dépendra également du PTB/PVDA qui dispose de 5 votes.

Composition du Sénat:

  • N-VA :9
  • Ecolo-Groen : 9
  • Vlaams Belang :7
  • PS :7
  • MR :7
  • CD&V :5
  • Open Vld :5
  • PVDA-PTB :5
  • sp.a :4
  • cdH :2

Articles sponsorisés