Left Right
scrollTop top

Voici le plus petit reptile du monde doté d’organes génitaux « géants »


Les scientifiques ont découvert une nouvelle espèce de caméléon sur l’île de Madagascar, et il semblerait que ce soit le plus petit reptile du monde. La Brookesia Nana, dit le ‘nano-caméléon’, est plus petit qu’un ongle, mais ses organes génitaux sont comparativement très grands.

Deux spécimens de cette nouvelle espèce ont été trouvés dans la forêt tropicale de l’île : un mâle et une femelle. La femelle est, avec sa longueur de corps de 19 millimètres (sans queue), l’un des plus petits caméléons jamais repérés sur Terre. Le mâle, lui, est beaucoup plus petit : il mesure 13,5 millimètres. Les scientifiques pensent que le spécimen compte parmi les plus petits mâles adultes de toutes les espèces vertébrées.

La semaine dernière, un premier article scientifique sur cette nouvelle espèce a été publié. Le co-auteur de la publication, Mark Scherz, y décrit le caméléon comme ‘un cas spectaculaire de miniaturisation extrême’.

Petit mais courageux

Le spécialiste des reptiles Mark Scherz  mentionne les ‘organes génitaux relativement grands’ du nano-caméléon mâle. Il est en effet parvenu à établir une série de caractéristiques bien spécifiques sur base de ces organes, qui représentent près de 20 % de la longueur totale de son corps.

‘Nous pensons que cette proportionnalité organes génitaux/ corps est liée au dimorphisme (une différence externe entre les mâles et les femelles de la même espèce, ndlr): si la femelle reste plus grande que le mâle, la réduction de la taille des organes génitaux masculins est limitée’, explique Mark Scherz . Le mâle doit donc être bien pourvu pour pouvoir s’accoupler avec les femelles, qui sont beaucoup plus grosses.

Des espèces rares

Les organes génitaux ont également montré que le caméléon n’était pas un jeune spécimen. La femelle en question a été identifiée comme étant un caméléon adulte : les scientifiques ont décelé deux œufs dans son corps.

Le fait que seuls deux spécimens aient été trouvés vivants en fait une espèce très rare. Les scientifiques à l’origine de cette découverte demandent que le reptile soit immédiatement inscrit sur la liste des espèces menacées d’extinction, au vu du rythme accéléré auquel les écosystèmes sont détruits, en raison des activités humaines sur l’île. 

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…


Corona Virus Update

  • World
  • Number of
    infections
    136.069.313
  • Number of
    deaths
    2.937.292
  • Belgium
  • Number of
    infections
    939.309
  • Number of
    deaths
    23.636