Si si, Nutella est 100% « huile de palme durable »: le géant du choco lance une nouvelle opération séduction

Si si, Nutella est 100% « huile de palme durable »: le géant du choco lance une nouvelle opération séduction

Le groupe italien Ferrero, producteur de la pâte à tartiner Nutella, organise une exposition et des tables-rondes dans une galerie à Paris. Et pourquoi? Pour discuter et convaincre des bienfaits de l’huile de palme « durable ». Euh encore du pain béni pour les ONG qui critiquent déjà abondamment la marque.

Du 14 au 19 octobre, Ferrero est à Paris pour discuter de son ingrédient de base… l’huile de palme. Eh oui, dans chaque pot de Nutella, il y a 20% d’huile de palme. Mais attention, pas n’importe laquelle… de l’huile de palme durable s’il te plaît! Celle qui ne déboise pas l’Asie du Sud-Est, ne tue pas les orangs-outangs, respecte les droits de l’homme et des travailleurs. C’est en tout cas le message que veut faire passer le groupe italien dans le monde entier.

Cette fois, ce n’est plus les consommateurs que la marque entend toucher mais les « influenceurs ». Elle organise donc des tables-rondes, débats et conférences pour répondre aux questions sur l’huile de palme durable. Son but? Rassurer tout le monde et faire taire les critiques.

Nutella au cœur des polémiques

Depuis plusieurs années, Nutella est attaquée par de nombreuses associations et ONG et associations qui militent pour le respect de l’environnement. D’ailleurs, tu savais que la ministre française de l’Écologie, Ségolène Royal, avait essayé en 2015 de faire passer une « taxe Nutella » pour pénaliser l’utilisation de l’huile de palme à tout bout de champs? Mais finalement, elle s’est ravisée.

Malgré toutes les polémiques, les ventes de Nutella n’ont pourtant jamais baissé d’un poil. Il faut dire que Ferrero a mis le paquet pour laver l’honneur de sa marque de chocolat. En 2005, le groupe s’est affilié à la table-ronde RSPO (« Round Table of Sustainable Oil ») pour montrer sa bonne volonté à respecter la planète. En 2013, il a mis en place une charte et assure depuis la fin de l’année 2014 que 100% de son approvisionnement en huile de palme est certifié RSPO, durable donc.

Pour la petite anecdote, la charte certifie notamment que Ferrero s’engage à fournir une huile de palme traçable, ne pas tuer les orangs-outangs, respecter les Droits de l’Homme et des travailleurs… C’est fou qu’une si grande marque soit en même temps préoccupée socialement et écologiquement!

Ou bien c’est du greenwashing?

Les beaux engagements sociaux et environnementaux de Ferrero ne convainquent pas tout le monde, surtout les ONG militant contre la déforestation… Oups! Pour faire preuve de « transparence » et « d’ouverture », le groupe a prévu le coup. Il a invité des experts « indépendants » et des tas d’ONG environnementales.

Mais Laurence Duthu, la présidente de l’association « Huile de palme: NON! » a déjà réagi très vivement dans les médias français: « Si ce sont des ONG du type WWF ou des scientifiques qui ont fait des rapports pour l’Alliance française pour une huile de palme durable, pour moi c’est du greenwashing total! » Eh oui parce qu’il faut savoir aussi que si Ferrero arrive en tête du classement du WWF, c’est surtout parce qu’il achète une grande part d’huile de palme certifiée RSPO… un standard justement créé par le WWF!

Mais Christophe Bordin, le directeur des relations extérieures chez Ferrero France, anticipe déjà ses critiques dans le même communiqué: « Le débat sur l’huile de palme a été trop longtemps construit sur des idées reçues ». Donc pour le géant du choco, il est grand temps de faire tomber les préjugés et faire reconnaitre tous ses efforts pour produire du Nutella respectueux de l’environnement. Et pour cela, il répond pendant ces cinq jours à toutes les questions de tout le monde… même les tiennes si tu veux.

Source: 20 MinutesSource: 20 Minutes

Articles sponsorisés