Quand une IA fait ses prédictions de 2020 et met en garde contre…les IA

ISOPIX

À quoi pouvons-nous nous attendre pour cette année 2020? C’est la question qu’ont posé les journalistes de The Economist à une intelligence artificielle. Son verdict est sans appel: il faudra se méfier…des intelligences artificielles.

Elle s’appelle GPT-2 (toi aussi tu as souris?) et a été créée par OpenAI, une entreprise spécialisée dans le développement des intelligences artificielles. GPT-2 a été conçue pour pouvoir répondre aux questions les plus farfelues, y compris celles concernant l’année 2020 qui approche.

The Economist a donc tenté l’expérience. Que retenir de cet entretien avec GPT-2? Selon l’IA, l’année 2020 sera marquée par le développement des intelligences artificielles et des voitures autonomes qui devraient, selon elle, “améliorer le monde”.

Méfiez-vous des IA!

Ok, on risque de particulièrement développer les IA en 2020 mais faut-il s’en méfier? “Oui bien sûr” estime GPT-2. “Ce n’est pas seulement le gouvernement qui doit faire quelque chose. Les entreprises doivent également prendre leurs responsabilités. Cela signifie qu’elles doivent s’assurer que leurs technologies sont utilisées de manière responsable et qu’elles ne nuisent à personne” ajoute-t-elle ensuite. La voix de la sagesse.

Elle conseille par ailleurs de ne pas utiliser les IA à outrance en matière de traduction, surtout dans les domaines des finances et de la médecine car elles pourraient, à terme, “remplacer les gens”. Et altruiste en plus de ça!

Et niveau politique, GPT-2?

L’année 2020 sera évidemment marquée par les élections présidentielles américaines qui verront, ou pas, la réélection de Donald Trump. Mais justement sera-t-il réélu? Non, selon GPT-2. Par contre, selon l’IA, les fake news seront de retour pour cette nouvelle campagne, comme en 2016.

Par contre, pas un mot sur la formation du gouvernement fédéral en Belgique. Honteux!

Articles sponsorisés