Prépare ton faciès à l’aéroport: la reconnaissance faciale débarque à Zaventem

Getty Image

La reconnaissance faciale débarque à Brussels Airport incessamment sous peu. Si tu as un “passif” au moment de partir en vacances, on te déconseille les aéroports cet été.

Il y a quelques mois, on te parlait de la reconnaissance faciale qui faisait du bruit de l’autre côté de l’Atlantique. Aux Etats-Unis, ils étaient nombreux à se questionner sur les méthodes de stockage de données utilisées par des entreprises privées lords du check-in par données biométriques.

Enfin, on se demandait si une telle mesure serait possible en Belgique. On a enfin en partie notre réponse, avec l’arrivée, à Brussels Airport, de la reconnaissance faciale. Ce n’est cependant pas dans la même mesure qu’aux USA que seront utilisées les caméras.

Une économie de temps

À Brussels Airport, c’est la police et non les entreprises privées d’aviation qui vont utiliser ces caméras, à des fins de sécurité. Une initiative reprise dans la revue Knack, ou le commissaire général de l’aéroport Marc de Mesmaeker a expliqué sa démarche: «Elles (les caméras à reconnaissance faciale, ndlr) ont déjà aidé à résoudre rapidement des enquêtes, comme celle liée à la mort de Julie Van Espen. Les citoyens le comprennent et ont appris à vivre avec leur présence, mais le respect de la vie privée reste un droit.»

Cette initiative devrait permettre de réduire l’effectif de police à Zaventem et de “repérer les personnes qui ont un passif”, comme le note le commissaire général.

Les caméras devraient être installées “le plus vite possible”. Elles ne seront pas pour autant omniprésentes, et passeront sans doute par une phase de test avant de les multiplier dans d’autres aéroports.

Articles sponsorisés