“Popular” est capable de te faire (re)découvrir la pizza, et c’est une excellente nouvelle

(c) Gabriel Lelièvre

On est allés (re)découvrir la pizza qui habite nos frigos chez Popular, la nouvelle adresse des Organisateurs. On en a pensé que du bien.

La cuisine italienne habite nos palais. La pizza, les pâtes fraîches et les sauces classiques méditerranéennes ont investi les cuisines des étudiants comme des habitants des quartiers riches. Au poids, à la part ou classique, la pizza a particulièrement envahi tous les restaurants, pour le meilleur comme pour le pire.

Que tu te sois habitué au fade goût des pizzas surgelées ou que tu sois adepte des fours savants des pizzaïolos, il va falloir que tu fasses un tour chez Popular, la dernière trouvaille des Organisateurs. Si tu sors à Bruxelles, tu connais ces entrepreneurs événementiels: ils sont derrière Chez Ginette, Là-Haut ou encore J’peux pas, j’ai piscine. D’après les Échos, ils réinventent les nuits bruxelloises “en toute désinvolture”.

Des prix justes et une ambiance festive

(c) Aldo Mazzoni

Aujourd’hui, au rez-de-chaussée du Jam Hotel, ils ont investi la cuisine napolitaine. Avec une cafétéria rénovée au milieu de laquelle trône une oeuvre d’art moderne, on entre chez Popular avec désinvolture. Qui croirait qu’une cuisine de qualité, fidèle à la pâte molle napolitaine et à la carbonara sans crème mais grasse comme il se doit se dégusterait à un prix aussi “juste”?

C’est ainsi que Mathieu Botta, fondateur de l’établissement, le présente. “On a voulu créer un endroit festif, avec un bar et deux parties séparées de restauration. Une avec des tables hautes et l’autre basses”.

Plus le temps de tergiverser sur la décoration néon-nienne: les apéritifs défilent. Des cocktails surprenants, comme un gin tonic agrémenté de tomates séchées et basilic accompagnent une carte de cocktails classiques: Negroni, Amaretto Sour ou encore Maï Tai.

Charcuterie et street food napolitaine méconnue

(c) Aldo Mazzoni

Des assiettes de charcuterie défilent pour contenter les journalistes présents, prêts à juger de la qualité du fournisseur Johan, présenté comme un “producteur passionné” par l’équipe. On s’essaie à la bresaola, au speck et à la insalata carne e parmigiano sans regrets. Les assiettes sont rapidement vides, envolées en compagnie des morceaux de pâte à pizza molle pour faire passer le reste.

On passe à table, et c’est là que les choses sérieuses commencent: la burrata servie en large portion est là pour contenter tout ventre vide, tout comme le poulpe aux allures grillées. Mentions spéciales à deux classiques méconnus de la street food napolitaine qui, eux aussi, disparaissent à grande vitesse: la frittatina di pasta et la montanarina.

Pizze, pizze, pizze

(c) Aldo Mazzoni – assiettes vides, ventre plein

Puis vient le plat de résistance. Non, plus personne n’a faim mais il serait indécent de ne pas accompagner le vin rouge par des pizzas napolitaines dignes de l’héritage. L’équipe de cuistots italiens est digne de l’héritage de la pizza originelle. Une nouvelle fois, quelle bonne idée de mettre de la burrata sur une pizza, accompagnée de mortadelle.

Avis aux amateurs de fenouil: la salsiccia e friarielli est là pour satisfaire cette espèce rare d’amateurs culinaires. Puis il y a les classiques: une marinara réussie, ça se respecte. La carte va de 8 à 18 euros. Tout ce qu’on pourrait reprocher au restaurant, c’est le manque d’options végétariennes.

La pâte molle des pizzas, c’est une découverte à retenir. On tranche tellement facilement dans les cercles moelleux qu’aucune garniture ne se fait la malle. Mais plus le temps de niaiser, la star débarque à table: un tiramisu déstructuré avec un mascarpone maison et une poudre de café qui réveille après un repas plus qu’abondant. Un immanquable, surtout vu la taille de la portion (parfait à partager à deux).

Que retenir de Popular?

(c) Aldo Mazzoni – LE tiramisu

Alors, que retenir de Popular? Que c’est une adresse jeune accessible pour un repas qui comptera de 15 à 40 euros, en comptant au moins une boisson et un plat. Des prix “justes” pour tous les portefeuilles, qui peuvent être une parfaite initiation à la gastronomie napolitaine (bien que ce terme que certains considéreront “pompeux” convienne peu à l’ambiance festive du restaurant).

Popular mérite toute ton attention. Dépose cette pizza surgelée et accoure au rez-de-chaussée du Jam Hotel pour (re)découvrir le cercle de plaisir qui habite nos frigos.

Articles sponsorisés