Left Right
scrollTop top

Nous y voilà: l’US Navy va utiliser des manettes XBOX 360 pour contrôler ses sous-marins nucléaires


Nous y voilà: l’US Navy va utiliser des manettes XBOX 360 pour contrôler ses sous-marins nucléaires

Après plusieurs plaintes de ses recrues, l’US Navy a décidé d’équiper plusieurs de ses sous-marins nucléaires de manette de console de jeux. C’est beaucoup plus simple d’utilisation apparemment.

Faire la guerre ressemble de plus en plus à un jeu vidéo. De nombreux GI’s s’entraînent d’ailleurs via des logiciels. Le but est simple: mettre ses soldats en situation de combat, mais à bien moindre coût. Et avec la multiplication des drones, certains soldats se retrouvent à des milliers de kilomètres et n’ont plus qu’à appuyer sur un simple joystick, comme le montrait très bien le documentaire La guerre des drones: des gamers recrutés pour tuer.

Dans ce cadre, retrouver des manettes de XBOX 360 pour contrôler des sous-marins nucléaires n’a finalement rien d’étonnant. Ce sera le cas en Virginie où les recrues connaissaient pas mal de difficultés à maîtriser les périscopes des sous-marins, rapporte Mashable.

Seulement 20 dollars

Pour l’heure, ces périscopes de dernière génération étaient contrôlés avec des joysticks de type hélicoptère. Les recrues mettaient des heures à se familiariser avec cette technologie alors qu’avec une simple manette XBOX, cela se faisait en quelques minutes.

Et puis bon, c’est aussi une question de gros sous: quand un joystick dernière génération peut coûter jusqu’à 38.000 dollars, une manette XBOX 360 ne coûte que… 20 dollars.

L’instructeur en chef Mark Eichenlaub a expliqué au Virginian-Pilot que la Navy voulait « simplifier les choses pour les recrues, avec du matériel qu’ils ont à la maison et avec lequel ils sont familiarisés ». C’est pourquoi la Navy entend également utiliser de plus en plus les iPad. Ça promet!


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…


Corona Virus Update

  • World
  • Number of
    infections
  • Number of
    deaths
  • Belgium
  • Number of
    infections
    684.256
  • Number of
    deaths
    20.572