Mueller n’a trouvé aucune preuve contre Trump, mais il ne le déclare pas innocent pour autant

Mueller n’a trouvé aucune preuve contre Trump, mais il ne le déclare pas innocent pour autant

Selon une déclaration du département de la Justice des États-Unis aux membres du Congrès, le procureur Mueller n’a trouvé aucune preuve que l’équipe de campagne de Trump et les autorités russes ont conspiré pour influencer les élections américaines de 2016. Mais selon la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le leader des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, le ministre de la Justice William Barr n’est pas objectif et le président n’est pas encore totalement innocenté.

Dans son rapport, Robert Mueller a laissé la possibilité aux démocrates de poursuivre leurs accusations. Il écrit que “bien que ce rapport ne conclue pas que le président ait commis un crime, il ne l’innocente pas non plus”.

Mueller ne fait délibérément aucune déclaration dans son rapport à propos de la deuxième grande question concernant le président américain: a-t-il oui ou non commis un crime en essayant de faire obstruction à l’enquête sur l’ingérence russe?

William Barr et son sous-ministre, Rod Rosenstein, ont examiné les faits que Mueller a recueillis. Ils concluent qu’il n’y a pas assez de raisons de poursuivre Trump pour avoir entravé le processus judiciaire. Ils soulignent que cette décision diffère d’une directive judiciaire controversée selon laquelle un président en exercice ne peut être poursuivi.

“Problèmes juridiques complexes”

Barr écrit que, selon Mueller, ce sont des problèmes juridiques complexes et que l’ancien chef du FBI a décidé de ne pas recommander de poursuivre le président en justice. Au lieu de cela, Mueller a seulement inclus un compte-rendu des faits dans son rapport, ce qui, selon Barr, lui laisse le choix de juger s’il doit entamer des poursuites.

Mueller lui-même laisse donc ouverte la question de savoir si le président Trump est coupable d’entrave au processus judiciaire. Il écrit spécifiquement à ce sujet dans son rapport qu’il ne peut pas être conclu que Trump est coupable d’un crime, “mais cela ne prétend pas qu’il en est exempt”. Selon Barr, il n’y a pas de motif suffisant pour engager des poursuites.

Trump s’est brièvement exprimé avant de monter dans son avion en Floride. Il a déclaré qu’il avait maintenant été blanchi de toute accusation. “Il n’y a pas eu de complot ni d’ingérence. C’est l’une des choses les plus ridicules que j’ai jamais entendue. C’est dommage que le pays ait dû traverser cela et que votre président ait dû subir cela aussi. C’était une tentative illégale de me destituer. “

Le procureur spécial a également indiqué dans le rapport que les Russes avaient tenté d’influencer l’élection présidentielle américaine de 2016 en faveur de Trump. Les Russes ont agi de la sorte en piratant les mails des démocrates et en diffusant de fausses informations sur les réseaux sociaux.

Le procureur indépendant a travaillé sur le rapport pendant près de deux ans. Son enquête a porté sur trois questions: si la Russie a tenté d’influencer l’élection présidentielle américaine, si l’équipe de campagne de Donald Trump a conspiré avec la Russie et si l’équipe de Trump a entravé le processus judiciaire.

Le ministre Barr a rédigé ces derniers jours un rapport sur les conclusions du procureur. Il a envoyé les conclusions les plus importantes à quelques membres du Congrès dans une courte lettre, qui ont également été rendues publiques.

Le jeu politique continue

Le rapport est une excellente nouvelle pour le président Trump, mais les dirigeants démocrates n’ont pas encore baissé les bras. Ils ont immédiatement appelé à ce que l’enquête du procureur indépendant Robert Mueller soit à nouveau rendue publique.

Selon la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le leader démocrate au Sénat, Chuck Schumer, le ministre de la Justice, M. Barr, n’est pas objectif et il n’y a aucune raison de destituer le président.

Nancy Pelosi et Chuck Schumer, ont déclaré que la lettre de William Barr “soulevait autant de questions que de réponses”. Les dirigeants démocrates ont déclaré que le Congrès avait besoin “du rapport complet et des documents sous-jacents pour que les commissions puissent poursuivre leur travail de manière indépendante”.

“Le fait que le rapport du procureur spécial n’élimine pas le président d’une accusation aussi sérieuse qu’un obstacle à la justice montre l’importance de rendre public sans plus tarder le rapport complet et les documents sous-jacents”, écrivent les deux démocrates dans une déclaration commune.

epa

Pro et contre

Plusieurs candidats à l’investiture démocrate à l’élection présidentielle ont également exigé que le rapport complet soit rendu public.

Le chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell, a souligné que l’enquête dans l’affaire Mueller dégageait le président de toute responsabilité. Il n’a pas demandé à ce que le rapport complet soit rendu public. Le vice-président Mike Pence a également accueilli favorablement les conclusions du rapport et déclaré que le président Trump était libre de tout soupçon.

Jerry Nadler, membre démocrate du Congrès, a réagi en affirmant que le ministre Barr avait décidé trop rapidement d’abandonner les poursuites contre Trump. Il souhaite que le ministre vienne s’expliquer devant la Chambre des représentants. Nadler veut “voir toutes les preuves sous-jacentes afin que le peuple américain soit au courant de tous les faits”.

La sénatrice républicaine Lindsey Graham, connue pour être l’alliée du président, a déclaré que le rapport Mueller dissipait tous les doutes concernant Trump. “C’est un mauvais jour pour les personnes qui espéraient que cette enquête fasse tomber le président Trump.”

Articles sponsorisés