Left Right
scrollTop top

Migrants du parc Maximilien: « C’est une fausse information : le Tour de France passe en journée et non la nuit »


© epa

La majorité à la Ville de Bruxelles, composée du PS et d’Ecolo, a été interpellée a de nombreuses reprises sur l’évacuation des migrants du Parc Maximilien, et ce, à quelques heures de l’ouverture du Tour de France.

«L’évacuation des migrants du parc Maximilien n’a aucun lien avec le passage du Tour de France». C’est ce qu’a déclaré Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles, lors du Conseil communal, rapporte Belga. Interrogé par le MR et le PTB sur la question, Philippe Close explique que l’évacuation fait suite à la libération de 90 places sur le site géré par le Samusocial, rue Royale.

De son côté, Benoît Hellings (Ecolo), dont le parti a toujours été très dur envers la politique du gouvernement Michel et de son secrétaire d’Etat Theo Francken, explique que si la Ville de Bruxelles voulait cacher ses migrants, elle n’aurait pas fait passer le Tour de France à cet endroit. »

Du côté de la plateforme Refugees et de son porte-parole, on s’étonnait aussi de tels mouvements: « Nos bénévoles nous ont appelés en panique aux alentours de 22h30 parce qu’une opération de police avait lieu au parc Maximilien avec chiens et maîtres chiens. Avec, selon le propos d’un policier adressé aux bénévoles, un ordre qui était donné pour les huit prochains jours d’évacuer le parc et de faire en sorte que les personnes n’y viennent. Je cite : ‘Pour le Tour de France' », explique Mehdi Kassou à la RTBF.

Il explique également au Morgen que les personnes « qui étaient un peu plus loin ont été laissées tranquilles ». Depuis, plus aucune trace de ses interrogations sur les réseaux sociaux.

De son côté, le Samusocial confirme avoir reçu des moyens financiers pour accueillir 90 supplémentaires pendant un mois. Et le bourgmestre de préciser que l’évacuation était planifiée « depuis huit semaines ».

En attendant le nouveau gouvernement

L’évacuation du site de la gare du Nord expliquerait en fait un nouvel afflux de migrants vers le Parc Maximilien. Vendredi lors de leur évacuation, la porte-parole du bourgmestre, Wafaa Hammich n’excluait pas à nouveau ce type d’opérations: « On ne parle pas d’évacuations du parc. On permet aux gens d’aller dormir dans un lit quand il en a des disponibles. »

Problème: pour pérenniser et libérer de nouvelles places, il faudra attendre un nouveau gouvernement. L’avenir nous dira si ces évacuations étaient destinées à protéger l’image de Bruxelles face à la presse internationale et au public du Tour de France. Un Tour qui démarre ce samedi.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…