Les soirées en mode Projet X dans les AirBnb, c’est terminé

Image tirée du film Projet X

Une page se tourne pour tous les teuffeurs qui utilisent Airbnb pour faire la fête à l’étranger. La plateforme a en effet annoncé l’interdiction d’organiser des fêtes dans les logements proposés sur son site.

Les grosses soirées dans ton logement Airbnb, c’est fini. Du moins jusqu’à nouvel ordre. C’est ce qu’a annoncé la plateforme de location de logements. Enfin, ce n’est pas vraiment ça. En fait, depuis ce jeudi, il est interdit d’être plus de 16 ans un logement proposé par la plateforme.

La raison? Eh bien la Covid-19 y est pour quelque chose comme on peut le lire sur le blog d’Airbnb: “certains ont choisi de transférer ce qu’ils faisaient dans les bars et discothèques dans des maisons, parfois louées via notre plateforme”. Du coup, niveau sécurité, c’est pas vraiment le top.

D’ailleurs, Airbnb est plutôt dur envers certains clients: “Nous pensons qu’une telle conduite est incroyablement irresponsable – nous ne voulons pas y être mêlés, et toute personne engagée ou autorisant ce comportement n’a pas sa place sur notre plateforme”.

Simple piqûre de rappel

C’est aussi l’occasion de rappeler que de nombreux hôtes interdisent déjà l’organisation d’évènements comme des soirées dans leurs logements. Certains le tolèrent mais en tout, 73% hôtes l’interdisent déjà. C’est une véritable bataille que mène Airbnb face aux fêtards un peu trop motivés. Déjà en 2019, la plateforme avait mis en place de nouvelles restrictions suite à une soirée d’Halloween qui avait mal tourné. Cela se traduisait, par exemple, par la mise en place d’une équipe chargée de réagir au quart de tour contre les utilisateurs resquilleurs.

Mais depuis jeudi, cela va encore plus loin: lors d’une recherche de logement, il n’est plus possible d’activer le filtre permettant de trouver des logements où les fêtes sont autorisées. Selon Airbnb, c’est la meilleure chose à faire vu les situations sanitaires dans plusieurs pays du monde: “décréter une interdiction globale des fêtes et des événements est dans le meilleur intérêt de la santé publique” estime ainsi la plateforme.

Articles sponsorisés