Le nouveau plan de la SNCB? Pas encore pour tout de suite: Ben Weyts est contre et François Bellot s’étonne

Le nouveau plan de la SNCB? Pas encore pour tout de suite: Ben Weyts est contre et François Bellot s’étonne

Lundi, le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) a annoncé qu’il n’approuverait pas le nouveau plan de transport de la SNCB. Certains aspects sont négatifs, selon lui. Ce qui a étonné le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR). Après des mois de concertations, il était persuadé que son plan plaisait à toutes les parties concernés.

À en croire le nouveau plan de transport de la SNCB, en 2020, il devrait être plus facile de voyager entre les grandes villes de Belgique: Bruxelles, Anvers, Gand, Liège et Charleroi. De nouvelles places assises devraient être créées et les temps de parcours devraient être réduits. Ce qui, en théorie, est excellent. Sauf que certains détails clochent.

Selon le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA), « trois lignes pourtant jugées prioritaires pour la Flandre » ont été oubliées dans ce plan. Il a donc annoncé qu’il n’approuverait pas le nouveau plan de transport de la SNCB. Et là, c’est le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR) qui s’est étonné: après « des mois de concertation avec les différentes parties prenantes au niveau local, régional en fédéral, » ça coince encore.

Priorité aux grandes villes

Les trois lignes prioritaires oubliées du plan sont les lignes 15 (Mol-Hasselt), 18 (Hasselt-Neerpelt) et 19 (Mol-Neerpelt), a expliqué Ben Weyts. Réaction du ministre fédéral Bellot? « M. Weyts réclame un plan de transport sur des lignes qui n’existent pas encore. »

En réalité, il semblerait que les priorités auraient été données aux grandes villes du pays, comme à Anvers: « La Flandre n’est certainement pas oubliée puisqu’une large part de l’augmentation se traduit par une offre supplémentaire autour d’Anvers, et ce dès fin 2016. Le parti de M. Weyts a toujours réclamé ceci, » a indiqué François Bellot dans un communiqué.

Le nouveau plan devrait aussi renforcer ses offres de train sur la Wallonie et particulièrement entre Liège et Tournai. En Flandre, certaines lignes devraient être modifiées, comme celle qui relie Knokke-Blankenberge à Gand.

Articles sponsorisés