Le mème de Jawad atteint les Etats-Unis et bat un record sur Twitter

Le mème de Jawad atteint les Etats-Unis et bat un record sur Twitter
France Info

De “logeur” de terroristes à risée sur les réseaux sociaux, Jawad Bendaoud aura décidément connu toutes les phases de la célébrité. Cette fois, l’homme perce jusque aux Etats-Unis avec un mème aux 162 millions de vues. Et évidemment, les détournements fusent.

Son rôle peu reluisant lors des attentats de Paris en novembre 2015 lui avait valu le surnom de “logeur de Daesh”. Pendant son procès, il a accumulé les déclarations carrément absurdes et plaidé l’ignorance. Cette fois, c’est son apparition à la Cour d’appel de Paris le 29 mars dernier qui lui vaut sa nouvelle heure de gloire. La peine de prison dont il a écopé? Plutôt secondaire. C’est une séquence vidéo diffusée sur Twitter le lendemain du procès qui a tout déclenché.

La scène n’avait a priori aucun potentiel humoristique. Normalement, recevoir son verdict à la Cour, c’est un moment grave et plutôt solennel. Mais Jawad reste Jawad, malgré lui, il fait rire beaucoup de monde. Dans cet extrait filmé par France 2, on le voit entrer avec un air déterminé et grave. Il n’en fallait pas plus pour déclencher l’hilarité chez les internautes.

Record et mécontentement

Le premier utilisateur qui a diffusé la séquence sur Twitter a compris illico le potentiel viral: il demande aux autres internautes de proposer la meilleure légende. Et hop, les détournements ont vite noyé la Twittosphère. Le tweet a même passé les frontières francophones pour se diriger vers les États-Unis.

Nouveau surnom pour Jawad, devenu la star du même “Tough Guy Entrance” et un record établi: le plus grand nombre de vues en 2019 et l’une des vidéos les plus regardées de tous les temps sur le réseau social. 160 millions de vues, des milliers de détournements, des centaines de milliers de réactions, Jawad est passé à la postérité.

Une postérité qui ne plaît pas forcément aux familles des victimes. L’association de victimes des attentats du 13 novembre Life for Paris a publié un communiqué pour partager leur consternation: “Elle montre que par un retournement inouï de nos valeurs, notre société préfère stariser un criminel et un délinquant multirécidiviste qu’éviter de heurter les victimes des pires attentats de notre histoire. Ces faits et ce personnage ne font pas rire Life for Paris. Ils ne devraient faire rire personne.”

Ou alors est-ce tout simplement une manière de tourner en dérision une situation dramatique, pour avancer. Que reste-il à part l’humour?

Sa réaction convient à toutes les situations du quotidien

Voici le détournement le plus liké aux Etats-Unis

Son détournement français

Articles sponsorisés