La sonde Solar Orbiter a pris des photos incroyables du soleil, les plus proches jamais prises

EPA

La sonde Solar Orbiter est dans l’espace depuis février 2020. Son objectif: livrer des images du soleil pour que l’on puisse en apprendre plus sur notre étoile. La sonde a délivré ses premières photos et c’est assez fou. Particularité: jamais le soleil n’avait été photographié de si près.

Ce jeudi 16 juillet, la Nasa et l’ESA (European Space Agency) ont présenté avec fierté les premiers clichés pris par la sonde Solar Orbiter, dans l’espace depuis février 2020. Ce ne sont pas n’importe quelles photos: jamais le soleil n’avait été photographié de si près! Ces photos ont permis une chose: déceler des petites éruptions solaires appelées “feux de camps”. C’est ce qu’on peut lire dans un communiqué de l’ESA.

Solar Orbiter remplit donc son rôle à merveille puisque sa raison d’être est de tourner autour du soleil et envoyer ses plus belles photos sur Terre. Le 15 juin, la sonde s’est approchée à 77 millions de kilomètres de l’étoile, un record absolu. Cela représente environ la moitié de la distance qui sépare la Terre et le Soleil.

Les feux de camps pour mieux comprendre le soleil

Ces petites éruptions solaires sont encore un mystère pour les scientifiques. En effet, ils n’en connaissent pas la cause. Ce que l’on sait, c’est qu’il s’en produit des millions voire des milliards chaque jour. Dans un tweet, l’ESA montre à quoi ces feux de camps ressemblent. Cela semble microscopique mais leur taille se rapproche carrément de la taille de la Terre.

L’étude de ces feux de camp pourrait permettre de mieux comprendre pourquoi la surface du soleil aussi appelée “couronne solaire” est aussi chaude à savoir plusieurs millions de degrés.

Au fil du temps, la sonde Solar Orbiter sera de plus en plus utile pour les scientifiques. Encore aujourd’hui, elle est en période de rodage et ajuste encore son orbite autour du soleil. C’est vraiment à partir de 2021 que Solar Orbiter pourra délivrer des images vraiment précises aux chercheurs de la Nasa et de l’ESA. Surtout que plus tard, la sonde sera capable de s’approcher à une distance de 42 millions de kilomètres, un nouveau record qui permettra d’obtenir des images encore plus fines et précises.

Articles sponsorisés