La Chine demande aux Etats-Unis de calmer le jeu avec la Corée du Nord avant une réunion importante du Conseil de sécurité

La Chine demande aux Etats-Unis de calmer le jeu avec la Corée du Nord avant une réunion importante du Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité va de nouveau se réunir ce jeudi. La tension est extrêmement palpable entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. De son côté, l’ambassadeur chinois aux Etats-Unis a demander à Donald Trump d’en faire “beaucoup plus” pour une sortie de crise pacifique.

Depuis que la Corée du Nord a balancé un deuxième missile dans le ciel japonais, la pression est remontée d’un cran. Et personne ne sait vraiment comment la faire retomber. Trump, de son côté, n’a de cesse de durcir le ton.

Outre les menaces militaires, Washington a aussi fait adopter une huitième résolution de sanctions contre la Corée du Nord au sein du Conseil de sécurité. Notamment en interdisant ses exportations de textile et en réduisant ses approvisionnements en pétrole.

Se montrer unis

Jeudi, rebelote. Les ministres des Affaires étrangères des pays membres du Conseil de Sécurité se réuniront. Officiellement pour y “discuter des manières dont le Conseil de sécurité peut améliorer l’application des résolutions qu’il a adoptées, dans le but d’empêcher la prolifération des armes les plus dangereuses du monde”, indique une note américaine obtenue par l’AFP. Le but de la réunion est surtout de se montrer unis face à la Corée du Nord. Une manière de lui faire comprendre que c’est elle contre le reste du monde.

À propos d’armes, la Corée du Nord dit être proche de l’arme nucléaire: “Nous avons presque atteint le but”, a déclaré Kim Jong-un auprès de KCNA. Le président nord-coréen dit vouloir de cette manière “équilibrer les forces”. Rappelons que la Corée du Nord a réalisé un 6e essai nucléaire au début du mois de septembre.

“Beaucoup plus”

Il faut désamorcer la crise. Mais d’un côté comme de l’autre, personne ne semble calmer le jeu. La Corée du Nord ira jusqu’au bout de sa logique (se défendre contre la menace américaine) et Trump a lancé une véritable guerre des mots de laquelle il sera difficile de s’extirper. En fait, tout le monde compte un peu sur la Chine. Son influence sur le régime coréen est pourtant toute relative.

Le régime chinois favorise bien sûr la résolution du conflit de manière pacifique. Il a adressé via son ambassadeur aux États-Unis un message clair au président américain. La Chine demande que les États-Unis arrêtent “de menacer la Corée du Nord”. L’ambassadeur va jusqu’à dire que Trump et son administration pourraient en faire “beaucoup plus” pour arriver à une solution pacifique. Trump de son côté fustigeait sur Twitter les actions infructueuses de la Chine, il y a encore quelques jours.

Sanction d’un côté contre détermination de l’autre. Bien malin celui qui peut dire comment cela va se finir.

Articles sponsorisés