Il est possible d’observer les 60 satellites de SpaceX à l’oeil nu mais ce n’est pas aussi cool que ça

Il est possible d’observer les 60 satellites de SpaceX à l’oeil nu mais ce n’est pas aussi cool que ça

La semaine passée, SpaceX a officiellement lancé son projet de grande ampleur Starlink. La première étape consistait à envoyer 60 micro-satellites en orbite autour de la Terre qui auront, à terme, la tâche d’offrir une connexion internet à la planète entière. Figure-toi qu’il est possible d’observer ces satellites depuis la terre ferme. Cool, non? Pas vraiment en fait. 

La semaine dernière, SpaceX a commencé la construction de sa constellation Starlkink. À terme, l’entreprise d’Elon Musk prévoit d’envoyer 12.000 satellites autour de la Terre pour offrir une connexion internet digne de ce nom à l’ensemble de la planète. Dans un premier temps, Elon Musk s’est limité à 60 micro-satellites qui sont actuellement en train de surveiller la planète bleue.

Grand bien leur fasse nous diras-tu mais figure-toi que des amateurs et professionnels de l’étude du ciel ont repéré de nouveaux points lumineux dans le ciel nocturne, des points qui sont étrangement bien alignés comme le rapporte le média français 20Minutes. Ils sont pourtant situés à 450 kilomètres d’altitude et devraient atteindre, à terme, les 550 kilomètres. Un beau spectacle à observer mais tout n’est pas rose.

Pollution lumineuse

Sur les réseaux sociaux, les astronomes professionnels font part de leur inquiétude. C’est le cas de l’Américain Alex Parker: “Je sais que les gens s’émerveillent en regardant les images du ‘train’ de satellites Starlink de SpaceX, mais ça me laisse perplexe. Ils sont lumineux et il y en aura beaucoup. Si SpaceX lance ses 12 000 satellites, ils deviendront plus nombreux que le nombre d’étoiles visibles à l’œil nu.” Et là ça devient préoccupant.

C’est vrai: une vidéo publiée par l’astronome néerlandais Marco Langbroek est tout simplement stupéfiante. On y voit une véritable chenille de points lumineux se déplacer à une vitesse folle dans le ciel. Si bien qu’on a du mal à imaginer le spectacle quand ils seront 12.000 dans l’espace et pas 60. Il suffit de taper “Starlink” dans la barre de recherche de Twitter pour se rendre compte que ce cortège de satellites était observable partout dans le monde.

Voici la vidéo en question

https://vimeo.com/338361997

SpaceX calme le jeu

Suite aux messages d’astronomes inquiets, les internautes ont commencé à vraiment se préoccuper de ce que SpaceX était en train d’accomplir. La pollution lumineuse est aussi dangereuse que n’importe quelle autre pollution et il faut s’en soucier. Alors, l’entreprise d’Elon Musk a expliqué que les satellites seront situés sur des orbites variables allant de 550 à 1.200 kilomètres, ce qui fait qu’ils ne seront jamais tous lumineux en même temps.

Par contre, il reste un problème à régler: la pollution radio. On ne va pas te faire un cours de physique ici mais ce qu’il faut savoir c’est que le déploiement de 12.000 satellites pourrait fortement gêner les radiotéléscopes présents sur Terre à cause des ondes que diffusent les satellites. Ainsi, il serait impossible pour l’homme de “balayer le ciel et repérer des objets radioélectriques de faible intensité” explique l’astronome Alan Duffy de l’université de Swinburne pour le magazine ScienceAlert. Ainsi, l’homme pourrait perdre “son droit universel de voir depuis la Terre la lueur des étoiles qui se forment”. Si tu en doutais maintenant tu en es sûr: il est possible de polluer même en fuyant dans l’espace.

Articles sponsorisés