Hanouna et TPMP contre-attaquent dans l’histoire du canular homophobe: ils déposent trois plaintes

Hanouna et TPMP contre-attaquent dans l’histoire du canular homophobe: ils déposent trois plaintes

Cyril Hanouna et la société de production de TPMP ont décidé de ne pas en rester là dans l’histoire du canular téléphonique. Ils pensent que le jeune homme mis dehors de chez lui après la mauvaise blague n’existe pas. Ils ont décidé de porter plainte pour dénonciation calomnieuse, diffusion de fausses nouvelles et diffamation.

Après le canular téléphonique de mauvais goût de Cyril Hanouna, l’association Refuge, qui s’occupe des jeunes homosexuels rejetés par leur famille, aurait été contactée par une des victimes de l’animateur. Un jeune homme homosexuel qui est passé dans l’émission en question aurait été jeté dehors de chez lui car ses parents l’auraient reconnu et n’auraient pas accepté son homosexualité. Depuis, l’histoire fait encore plus scandale et les plaintes au CSA explosent.

Mais le présentateur vedette de C8 a des doutes quant à la véracité de cette histoire. Selon la société de production de TPMP, H2O, il y a des contradictions dans les propos de différents membres de l’association Refuge. Ce qui les amène à penser que le jeune homme rejeté de sa famille n’aurait jamais existé.

Trois plaintes

Hanouna a donc décidé, avec la société de production de Touche pas à mon poste de ne pas se laisser faire et de déposer trois plaintes, annonce le Parisien. Une plainte contre X pour dénonciation calomnieuse et une autre plainte contre X pour diffusion de fausses nouvelles. Ils arguent que cette information a fait fuir les annonceurs et a eu des préjudices sur l’émission et les personnes qui y participent.

Une troisième plainte pour diffamation, avec constitution de partie civile, contre Nicolas Noguier, le président de Refuge a également été déposée. En cause, un tweet, posté dimanche par Noguier qui rendait publique une déclaration à la police du directeur de l’association. Le directeur en question a déclaré que le jeune homosexuel jeté dehors de chez aurait subi des pressions de la boîte de production H2O. La société lui aurait demandé de “ne pas déposer plainte mais de venir sur l’émission”.

Ces plaintes devraient conduire à une enquête qui nous permettra enfin de savoir la vérité sur toute cette histoire.

Articles sponsorisés