Greta Thunberg a parlé: elle appelle à manifester devant les ambassades du Brésil pour sauver l’Amazonie

EPA

Ce n’est pas parce qu’elle est sur son voilier que Greta Thunberg est passé à côté de ce qui se passe dans la forêt amazonienne. Du coup, le mouvement FridaysForFuture, lancé par la jeune suédoise, appelle tout le monde à manifester devant les ambassades brésiliennes du monde entier.

On est vendredi, c’est donc le moment rêvé pour le mouvement FridaysForFuture de sortir de sa coquille et de lancer les hostilités suite aux terribles incendies qui touchent actuellement la forêt amazonienne. Le mouvement lancé par Greta Thunberg invite en effet tout le monde à aller manifester devant les ambassades brésiliennes du monde entier.

« En ce moment même, des incendies — qui se propagent très rapidement — sont en train de détruire la forêt amazonienne à un rythme alarmant. Notre maison est littéralement en train de brûler et les poumons de notre planète de se transformer en cendres », écrit le mouvement dans un communiqué.

C’est évidemment Jair Bolsonaro qui est dans le viseur du mouvement, lui qui s’en prend aux ONG, estimant qu’elles véhiculent de fausses informations. “Depuis l’arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro, les feux de forêt se sont multipliés, alimentés par la sécheresse mais aussi par la politique environnementale épouvantable du gouvernement brésilien, qui ne voit l’Amazonie que comme une vache à lait” poursuit ainsi le mouvement dans son communiqué.

SOS Amazonie

Alors, FridaysForFuture a lancé l’opération SOS Amazonie qui consiste à aller manifester devant toutes les ambassades brésiliennes à travers le monde. L’appel à manifester a d’ailleurs été relayé par plusieurs ONG. Et par ailleurs, de grosses manifs sont prévues à Rio et Sao Paulo.

“Nous voulons un gouvernement qui reconnaisse l’importance de la nature et qui s’engage à protéger nos principales richesses naturelles. Un gouvernement qui exerce un contrôle strict sur les entreprises faisant une mauvaise utilisation de nos ressources naturelles et qui accorde la priorité à la défense des droits des peuples indigènes», déclare ainsi Daniela Borges, de Fridays For Future au Brésil.

Greta Thunberg elle, depuis son voilier, a tweeté ce jeudi qu’il fallait cesser la guerre contre la nature. A voir donc si l’appel de FridaysForFuture sera suivi, mais si c’est le cas, on devrait bientôt apercevoir quelques manifestants devant l’ambassade du Brésil à Bruxelles, située sur l’Avenue Louise.

Articles sponsorisés