Left Right
scrollTop top

Et si c’était toi? La NASA cherche des volontaires pour passer un an sur une planète Mars factice


© Le Mars Alpha Dune de la NASA se situe à Houston. (ICON/NASA via AP)

Dans le cadre de son programme Artemis visant à envoyer des humains sur Mars, la NASA veut tester l’expérience sur la Terre. Douze personnes vont vivre pendant douze mois sur une planète rouge imprimée en 3D.

La NASA vient d’ouvrir les candidatures pour les volontaires souhaitant participer à son programme CHAPEA (pour « Crew Health and Performance Exploration Analog »). Le projet consiste à faire évoluer des êtres humains dans un environnement créé sur Terre pour qu’il ressemble à celui de Mars.

Concrètement, la NASA va recruter douze personne. Celles-ci seront réparties en trois groupes de quatre. Chacun vivra pendant douze mois au sein de la Mars Dune Alpha, un module de 158m² fabriqué par impression 3D et situé dans le Johnson Space Center, à Houston. La première mission débutera à l’automne 2022, les deux suivantes en 2024 et 2025.

Pendant cette année sur la planète Mars factice, les volontaires ne pourront avoir que des contacts limités avec leur famille et leurs amis. Leur habitat « simulera les défis d’une mission sur Mars, y compris les ressources limitées, des pannes d’équipement, des retards de transmission et autres facteurs environnementaux de stress. Les tâches de l’équipage pourront inclure des sorties spatiales simulées, de la recherche scientifique, l’usage de réalité virtuelle et de robots, et l’échange de communications », précise la NASA sur le site dédié à ce programme.

Pas à la portée du premier venu

Vous vous en doutez, au vu de la nature de la mission, la NASA ne cherche pas des candidats touristes, ni même de simples amateurs d’astronomie. Pour candidater, il faut avoir un master en ingénierie, mathématiques, biologie, physique ou informatique. Et soit au moins deux ans d’expérience professionnelle dans un de ces domaines, soit au moins mille heure en tant que commandant de bord d’un avion à réaction.

Précisons aussi qu’il faut être âgé de 30 à 55 ans et être un citoyen ou un résident permanent des États-Unis. Accessoirement, il faut également être en bonne santé et ne pas être sujet au mal de transport.

Fort logiquement, les volontaires sélectionnés seront rémunérés pour leur participation au projet.

Le programme « est essentiel pour tester des solutions permettant de répondre aux besoins complexes de la vie sur la surface martienne », a expliqué Grace Douglas, l’une des scientifiques de la NASA en charge du projet. « Les simulations sur Terre nous aideront à comprendre et à contrer les défis physiques et mentaux auxquels les astronautes seront confrontés avant leur départ. »

Cette annonce est intrinsèquement liée au programme Artemis de la NASA, qui doit, in fine, conduire à l’envoi d’humains sur la (vraie) planète rouge. Avant cela, l’autre grande réalisation en ligne de mire est le retour de l’Homme sur la Lune, afin d’y installer une station permanente.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…