Des smartphones livrés sans chargeur? Pesons le pour et le contre

Alors qu’il y a quelques jours, on évoquait l’éventualité qu’Apple propose son iPhone 12 sans chargeur, il semblerait que Samsung puisse également retirer le chargeur des accessoires livrés avec ses téléphones. Si produire moins de chargeurs semble alors être une attitude écoresponsable, quels sont les avantages et les inconvénients de cette démarche? 

Début juillet, des internautes ont raconté sur Twitter avoir été sollicités par Apple pour répondre à un questionnaire après avoir fait l’acquisition d’un iPhone. Il leur était demandé ce qu’ils comptaient faire de l’adaptateur USB de leur précédent téléphone. 

Ming-Chi Kuo, un analyste réputé des produits d’Apple, avait indiqué le 28 juin dernier que l’entreprise avait l’intention de commercialiser son prochain iPhone 12 sans adaptateur USB et sans chargeur. Il avait aussi mentionné que le géant américain envisageait de ne plus fournir d’écouteurs. Quelques jours plus tard, le média sud-coréen ETnews a indiqué que Samsung pourrait adopter la même approche. Depuis, plusieurs internautes ont accusé les entreprises de vouloir maximiser leurs profits, en proposant les chargeurs séparément. 

Les ‘pour’ : 

  • 500 millions de chargeurs en moins chaque année. Produire moins de chargeurs serait une attitude écoresponsable. Il faut dire que dans le passé, Apple avait déjà tenté d’améliorer ses processus de fabrication, de recyclage et d’approvisionnement en minerais rares. L’entreprise Samsung, de son côté, avait été pointée du doigt  par Greenpeace lors de la conférence du MWC pour son Galaxy Note 7. Pas moins de 500 millions de chargeurs, Apple et Samsung confondus, sont distribués chaque année et cette nouvelle politique pourrait voir les ressources mobilisées diminuer.
  • Tout le monde se trouve déjà en possession d’un chargeur. De plus, la plupart de ces chargeurs disposent de ports USB-C qui sont compatibles avec plusieurs modèles de marques différentes. Seuls les iPhone ne disposent pas de ports USB-C, mais il est néanmoins possible de les recharger par USB-C avec un adaptateur Lightening, un port à huit broches proposé par Apple. Le temps de charge sera juste plus lent. Il se pourrait donc bien que le chargeur devienne, tout comme le sont déjà les sacs jetables et les tickets de caisse, une option. 

Les ‘contres’ : 

  • Comment  cette approche sera-t-elle abordée par Samsung et Apple ? Les deux entreprises, comme toutes les marques adoptant potentiellement la même stratégie, pourraient très bien produire toujours autant qu’avant, voire plus, si elle décide de fournir des chargeurs séparément. Reste à savoir la manière dont leurs politiques seront adaptées.
  • Payer moins pour son Smartphone? Si l’option semble séduisante, elle n’est pourtant pas proposée à l’heure actuelle. Cette approche pourrait en effet coûter bien plus cher aux utilisateurs, qui seraient, dans ce cas de figure, les seuls à faire un ‘effort’. Le prix d’un nouveau chargeur Appel s’élève en moyenne à 35 euros (25 euros pour un ancien), un câble USB-C ou USB-A, coûtant 25 €. Ce qui signifie qu’un client devrait débourser 60 euros en moyenne, si les chargeurs dont il est en possession ne sont pas compatibles avec l’appareil qu’il vient d’acquérir. Pour que cette nouvelle mesure soit intéressante, les entreprises devraient peut-être envisager de proposer des prix plus contenus pour leurs accessoires. Les utilisateurs n’y verraient alors pas qu’une occasion de générer des ventes supplémentaires. 

La démarche a néanmoins été saluée par Greenpeace: ‘c’est très important que le secteur industriel stimule de nouveaux comportements chez les consommateurs en les incitant à réutiliser leurs appareils’, déclare  An Lambrechts, spécialiste des océans et de l’écosystème chez Greenpeace. 

Sensibiliser les consommateurs aux enjeux écologiques de l’électronique est un noble combat. Encore faut-il que les entreprises se montrent convaincantes dans leurs politiques, en expliquant qu’il s’agit d’un choix pertinent et non d’une manière détournée de générer des coûts supplémentaires. 

Articles sponsorisés