Dans son nouveau morceau “Aieaieouille”, Kaaris revient sur la baston d’Orly et son passage en prison

Dans son nouveau morceau “Aieaieouille”, Kaaris revient sur la baston d’Orly et son passage en prison

En pleine organisation du fameux “combat des rappeurs” opposant Booba et Kaaris, le rappeur de Sevran balance un nouveau son qui aura sans doute le mérite de mettre de l’huile sur le feu. Dans ce morceau intitulé “Aieaieouille”, Kaaris aborde grâce à des punchlines dont il a le secret sa baston à Orly avec Booba et son passage en prison. Une manière pour lui de se préparer à l’octogone. 

Qui dit vendredi dit nouveautés sur Spotify. C’est aujourd’hui que Kaaris a décidé de faire son retour avec son tout nouveau morceau Aieaieouille. Lors des dernières semaines, quand on parlait du rappeur de Sevran, on ne pensait pas directement à la musique mais plutôt à sa rivalité avec Booba. Pour rappel, les deux stars du rap français se sont affrontés à l’aéroport d’Orly l’été dernier. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts: après un passage en prison, ils sont retournés chez eux mais ont continué à s’écorcher grâce à des vidéos postées sur Instagram.

Ça a tellement dégénéré que les deux hommes ont décidé d’organiser un véritable combat de MMA qui devrait s’organiser en Belgique en avril prochain. En attendant le jour J, Kaaris a décidé de remettre de l’huile sur le feu dans son nouveau morceau.

“J’suis libérable, t’es vulnérable”

Dans ce troisième morceau depuis les évènements d’Orly, Kaaris a sorti sa plus belle plume et les punchlines dont il a le secret. Il en profite pour aborder son passage en prison, la baston à base de flacon de parfum et titiller encore un peu plus son rival Booba.

Voici quelques extraits du morceau qui risque de faire réagir le Duc de Boulogne sur son compte Instagram incessamment sous peu. “Cet été, les rues seront vides, les prisons seront pleines. Personne va m’coucher à Orly, j’suis une légende urbaine. Les amis sont devenus faux, les ennemis restent vrais” dit Kaaris, en référence au fait que Booba n’a pas réussi à le coucher alors qu’il était en supériorité numérique.

Le rappeur de Sevran revient aussi sur son passage à la prison de Fresnes grâce à cette ligne inspirée: “J’vais faire jouir ma cellule à force d’y faire des va-et-vient” ou celle-ci: “Mon dos s’développe à cause des tractions. À cause d’l’exaction, menotté, serré pour une extraction.” Ce n’est que le début puisque “Or Noir Part.3”, la nouvelle mixtape de Kaaris, sort le 25 janvier prochain et on peut imaginer que quelques tackles destinés à Booba se sont glissés dans le projet. Reste plus qu’à guetter la story Instagram de Booba pour découvrir sa réaction. Sors les popcorns, ce feuilleton est loin d’être terminé.

Checke le son Aieaieouille de Kaaris ce-dessous

Ou sur Spotify

Articles sponsorisés