Cyntoia, la jeune esclave sexuelle qui a tué son “propriétaire” de 43 ans, a été graciée

Cyntoia, la jeune esclave sexuelle qui a tué son “propriétaire” de 43 ans, a été graciée

Le mois dernier, cette femme victime de la traite des enfants était encore condamnée à 51 ans de prison, mais, lundi, le gouverneur de l’État américain du Tennessee a commué sa peine. Cyntoia Brown, aujourd’hui âgée de 30 ans, avait été condamnée à une peine d’emprisonnement à perpétuité pour avoir tué, à 16 ans, son nouveau “propriétaire”. Rihanna, Kim Kardashian et LeBron James ont insisté pour qu’elle soit graciée.

À l’âge de 16 ans, Cyntoia Brown a été vendu à Johnny Allen, un ancien militaire de 43 ans et collectionneur d’armes. Elle avait peur de ce qui pourrait lui arriver et l’a abattu. Elle a volé de l’argent et des armes avant de s’enfuir. Elle a finalement été arrêtée dans un hôtel, en 2004.

Brown, qui a eu une enfance ratée, dominée par la maltraitance et la toxicomanie, explique avoir été violée et contrainte à la prostitution. Selon son avocat, Charles Bone, sa mère buvait du whisky sans arrêt durant sa grossesse. Cyntoia aurait probablement développé un trouble du développement lié à la consommation d’alcool abusive de sa mère. La situation était devenue impossible et Cyntoia, qui était encore une toute jeune fille, a été adoptée par une autre famille.

Coupe-gorge

Ce changement ne l’a pas aidé: elle a quitté l’école primaire très tôt et est partie à Nashville. Là, elle a vécu dans un motel avec un proxénète surnommé Coupe-gorge. Ce dernier l’a maltraitée et violée avant de la forcer à se prostituer.

Le 6 août 2004, le jour du meurtre, Brown avait rendez-vous avec Johnny Allen. Elle a été “achetée” par ce dernier. Brown et Allen se sont rendus chez lui ensemble, où l’ancien soldat lui a fièrement montré sa collection d’armes. Les informations décrivant ce qui s’est passé ensuite dans cette maison restent assez vagues, mais les documents du tribunal montrent que Brown avait peur d’Allen et pensait qu’à un moment donné, il allait utiliser une de ses armes.

Diplôme et célébrités

C’est à ce moment qu’elle a décidé de sortir une arme de son propre sac, une arme que Coupe-Gorge lui avait donnée. Elle a tiré sur Allen, lui a pris de l’argent et des armes puis elle s’est enfuie. Plus tard, elle a été arrêtée dans un hôtel. Allen a été retrouvé nu dans son lit, dans une flaque de sang. Brown a déclaré que c’était de l’autodéfense.

Malgré son jeune âge, Brown a été jugée comme une adulte pour le meurtre de Johnny Allen. Elle déclare elle-même avoir agi par légitime défense parce qu’elle avait été vendue comme esclave sexuelle, mais le juge n’a pas jugé cette défense recevable à l’époque. Elle a pris une peine à perpétuité pour meurtre et vol. Elle aurait éventuellement pu obtenir une chance de libération anticipée après 51 ans d’incarcération.

Brown a décidé d’étudier dans sa cellule. Elle a obtenu, entre autres, un diplôme d’art. En 2017, son cas a retenu l’attention d’une chaîne de télévision locale, ce qui lui a valu d’être pris en intérêt par des célébrités. Parmi celles-ci, on compte Rihanna, Kim Kardashian, Snoop Dogg on encore LeBron James. Ils ont tous insisté pour qu’elle soit libérée.

“Deuxième chance”

Le mois dernier, la Cour suprême du Tennessee a encore confirmé que Brown devait purger au moins 51 ans derrière les barreaux. Le juge a estimé qu’une condamnation à perpétuité au Tennessee devait normalement durer au minimum 60 ans et qu’en cas de bonne conduite, tout au plus 15% de la peine, soit neuf ans, pouvait être supprimé.

Mais lundi, le gouverneur Bill Haslam a accordé son pardon. Le républicain a déclaré que Brown avait “commis, de son propre aveu, un crime horrible. Mais imposer une peine de perpétuité à un mineur – ce qui empêche de demander une libération avant 51 ans – est trop dur”, a-t-il justifié, ajoutant que la jeune femme avait “pris des mesures extraordinaires pour reconstruire sa vie”.

Brown a remercié Haslam de lui offrir cette deuxième chance. Elle a déclaré qu’elle “ferait tout pour honorer sa confiance”. Cyntoia, qui a aujourd’hui 30 ans, sera remise en liberté le 7 août, après avoir fait 15 ans de prison.

Articles sponsorisés